[Chronique] Des ombres sur les pierres de Claire Michaud-Destriau

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporain, drame
Edition : DeBorée
Date de sortie :  14 avril 2022
Edition : paperback
Pages :  254 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Une boite en fer pleine de cassettes audio, chacune portant un numéro. Quelles confidences ces vieilles bandes magnétiques ont-elles pu recueillir?
Tess a onze ans lorsqu’elle perd ses parents et sa sœur dans un accident de la route dont elle est la seule rescapée. Douze ans plus tard, elle se résout à retourner dans le village ariégeois de son enfance et pousse , chancelante, la porte de la maison familiale, dans laquelle le temps semble s’être arrêté. Que cachent les murs de cette ancienne bergerie? Au gré de ses recherches et de quelques rencontres, le voile se lève progressivement sur les fantômes et les rivalités insoupçonnées du passé. Un monde d’adultes plein de secrets, telles des ombres sur les pierres de sa reconstruction.

○○○○○○○○○○○○○○○○○

Tout d’abord un grand merci à la maison d’édition De Borée pour cet envoi en service presse.

○○○○○○○○○○○○○○○○○

Je suis tombée sous le charme de cette jolie couverture, qui distillait déjà à travers un cadenas rouillé beaucoup de mystère et de suspens et effectivement le roman m’a donné ce que j’attendais de lui en termes de secrets & révélations.

Sous le prisme intéressant des cassettes audios découvertes dans une boite en fer, la narratrice nous conte l’histoire de Tess qui va aller de surprises en révélations. Ce roman m’a fait penser au livre « Les gens dans l’enveloppe » puisque dans ce dernier ce ne sont pas des cassettes audio, mais des photos que la personne découvre et va en faire un roman. J’avais trouvé le concept vraiment passionnant et je pense que si vous avez aimé ce dernier, vous aimerez celui-ci aussi.

J’ai trouvé qu’il y avait énormément de non-dits et de secrets de famille, de secrets de village (ça existe ?) que cela en paraissait presque irréel…

J’ai trouvé la plume de l’autrice très belle et très poétique, elle a une façon très douce de nous narrer l’histoire paisible de ses Ariègeois. Je n’ai d’ailleurs eu aucun mal à me représenter les différents personnages et les différents lieux, j’ai eu l’impression d’avoir un film qui défilait devant mes yeux. J’imagine sans peine une jolie adaptation de l’histoire à la TV, en téléfilm ou en mini série (croisons les doigts, sait-on jamais ^^).

J’ai aussi beaucoup aimé les villageois, je les aient tous trouvés très attachants, mêmes les personnages du Castel, qui pourtant ne sont pas franchement très gracieux avec Tess, malgré tout on sent la douleur et l’angoisse que génère l’arrivée impromptue de Tess dans cette maison abandonnée depuis si longtemps.

Pour en savoir plus sur le déclencheur de l’écriture du roman, je ne peux que vous inviter à faire un tour sur le blog de l’autrice ICI.

Bilan, je crois que vous aurez bien compris que j’ai adoré Des ombres sur les pierres et que j’ai passé un super moment en Ariège et que j’aurais bien aimé rester un peu plus dans cette maison de famille à pêcher quelques indices sur les habitants !!

3 réflexions sur “[Chronique] Des ombres sur les pierres de Claire Michaud-Destriau

  1. J’aime bien le point de départ (qui ne nous rajeunit pas) et la plume de l’autrice a l’air de valoir qu’on s’y attarde 🙂 Mon compagnon lit peu de roman, mais je pense que le fait que ça se passe en Ariège pourrait l’intéresser…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s