[Chronique] La Douane de mer de Jean d’ Ormesson

L'auteur meurt à la première ligne. Au moment où il survole, avec un sentiment de mélancolie dû à sa situation, la Douane de mer à Venise, il tombe sur un esprit venu d'Urql, dans une lointaine galaxie, pour étudier l'univers. L'esprit surgi d'ailleurs s'appelle A. Il considère avec stupeur une planète dont il ne sait rien et qu'il a du mal à comprendre. Le défunt s'appelle 0. Avant de quitter à jamais pour une destination inconnue les bonheurs et les plaisirs de notre vallée de larmes, 0 va présenter le monde à son nouvel ami. Trois jours durant, à l'usage des gens d'Urql qui ont le malheur d'ignorer que nous sommes le centre de tout, A et 0, aile contre aile, parcourent l'espace et le temps et rédigent un rapport sur la Terre et les hommes.

[Chronique] Sois mon fou d’Annick Van Damme

Manipulations, profits, conflits d'intérêts, emprise de Big Pharma : Sois mon fou est une entrée vertigineuse dans l'univers de la psychiatrie. Hadrien, médecin reconnu et adulé, semble n'avoir qu'un tort, celui de vouloir à tout prix soigner Victoire, sa femme bipolaire... La narratrice explore, sur un ton intimiste, l'emprise au sein du couple et les dérives d'une psychiatrie qui transforme nos émotions en symptômes. Elle nous invite à recouvrer notre liberté et notre énergie créatrice.

[Chronique Audio Book] Le petit prince de Antoine de Saint-Exupéry

J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ... " S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! "