[Chronique] Les gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin

Nombre de tomes : /
Genre : 
Contemporain, Enquête
Edition : 
JC lattès
Date de sortie :
 septembre 2015
Edition :
Broché
Pages : 366 pages
Ma Note :★★★★★
Où le trouver : Cliquer sur la photo du livre ci dessus

En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.

Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Tout d’abord, il est utile de préciser que le livre se décompose en 2 parties.

  • 1ere partie : Le roman inspirer des photos dans l’enveloppe
  • 2eme partie : L’enquête pour retrouver « Les gens dans l’enveloppe »

Le roman est accompagner d’un CD inspirer du roman. Les chansons sont écrites et composées par Alex Beaupain le mari de l’autrice isabelle Monnin.

Pour ma part je n’ai pas du tout apprécié le roman, que je trouve vraiment trop alambiqué, vraiment triste. Isabelle Monnin à créer des personnages qui s’accrochent à leur désespoir et ça m’a vraiment mis mal à l’aise, peut-être parce c’est un peu trop proche de la réalité. Se sont en effet des situations qui peuvent arrivées à n’importe qui …

J’ai notamment failli décrocher dès le premier chapitre que je trouvais incompréhensible. Le narrateur est une fillette de 8 ans environ, Laurence. Et donc la façon dont c’est raconté c’est avec des tournures de phrase un peu bizarres …
A mesure que la fillette grandit, la lecture se fait un peu mieux … Mais pour autant le style est vraiment romancé, imagé avec poésie et je vous avoue que c’est un style avec lequel j’ai du mal.

La partie enquête quand à elle, est beaucoup plus réelle/réaliste à mes yeux (Forcément).

On découvre le cheminement du roman, les pensées de l’autrice fasse à l’écriture mais également face aux découvertes suite à l’enquête qu’elle fait pour retrouver de ces personnes.

Et la « rencontre » avec Serge/Michel m’a vraiment bouleversé. Cet homme m’a beaucoup touché.

Et pour finir je vous dirais qu’il faut profiter de sa famille, profiter pour poser des questions et être curieux sur l’histoire de nos familles, car une fois qu’ils ne sont plus là, se sont des questions à jamais sans réponses …

20840665_10214010881089325_3169208122412240390_n

Les citations Les gens dans l’enveloppe

✦ C’est l’autre face d’une même violence, ça lui creuse des crevasses d’humiliation dans le ventre, reste à ta place, pour qui te prends-tu ?

✦ Les idées sont comme les enfants dès les toutes premières heures de leur existence : impossible d’envisager la vie sans elles.

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] Les gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s