[Chronique] This Is How It Ends by Kathleen MacMahon

This is when it begins Autumn, 2008. This is where it begins The coast of Dublin. This is why it begins Bruno, an American, has come to Ireland to search for his roots. Addie, an out-of-work architect, is recovering from heartbreak while taking care of her infirm father. When their worlds collide, they experience a connection unlike any they've previously felt, but soon their newfound love will be tested in ways they never imagined possible. This is how it ends.

[Chronique] Mémé dans les orties de Aurélie Valognes

Ferdinand Brun est atypique. Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir. Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage. Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule. Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre…

[Chronique] La dernière conquête du Major Pettigrew de Helen Simonson

À Edgecombe St. Mary, en plein coeur de la campagne anglaise, une tasse de thé délicatement infusé est un rituel auquel, à l’heure dite, le major Ernest Pettigrew ne saurait déroger pas plus qu’à son sens du devoir et à son extrême courtoisie, aussi désuète que touchante, qui font de lui l’archétype même du gentleman anglais : raffiné, sarcastique et irréprochable. Dans ce petit village pittoresque où les cottages le disputent aux clématites, le major a depuis trop longtemps délaissé son jardin. Désormais veuf, il a pour seule compagnie ses livres, ses chers Kipling, et quelques amis du club de golf fuyant leurs dames patronnesses. Ce n’est guère son fils, Roger, un jeune londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse. Mais, le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la présence douce et gracieuse de Mme Ali, veuve elle aussi, va réveiller son coeur engourdi. Tout devrait les séparer, elle, la petite commerçante d’origine pakistanaise, et lui, le major anglais élevé dans le plus pur esprit britannique. Pourtant leur passion pour la littérature et la douleur partagée du deuil sauront les réunir. Ils vont, dès lors, être confrontés aux préjugés mesquins des villageois, où le racisme ordinaire sévit tout autant dans les soirées privées, sur le parcours de golf, à la chasse, sur les bancs de messe que dans les douillets intérieurs. Et les obstacles seront pour eux d’autant plus nombreux que leurs familles s’en mêlent : Roger s’installe dans un cottage voisin avec Sandy, sa petite amie américaine, et le neveu de Mme Ali, musulman très strict rentré du Pakistan, se découvre un enfant caché…

[Chronique] Le Secret du mari de Liane Moriarty

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête... John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

[Chronique] La cerise sur le gâteau de Aurélie Valognes

Brigitte, une jeune retraitée, profite pleinement de sa nouvelle liberté en multipliant les activités. Pourtant, l'harmonie de son quotidien est bientôt troublée par Bernard, son mari, bourreau de travail qui, à 61 ans, vient d'être mis à la retraite contre son gré. A ce sérieux désagrément, s'ajoutent la présence de voisins insupportables et la venue de son envahissante famille.

[Chronique] Le Voleur d’ombres de Marc Levy

Et si l’enfant que vous étiez rencontrait l’adulte que vous êtes devenu… « - Maintenant, assieds-toi, il faut que l’on parle, a dit l’ombre. Je me suis assis en tailleur sur le sol. - Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t’en servir, même s’il te fait peur. - Pour quoi faire ? - Trouve pour ceux dont tu dérobes l’ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c’est tout ce que nous te demandons. - Nous ? - Nous, les ombres, souffla celle à qui je m’adressais. J’ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. »

[Chronique] Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier

Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d'aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Au milieu des hommes, cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, avec tous les moyens et l'imagination débordante dont elles disposent, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts... Toutes les histoires de Gilles Legardinier parlent d'êtres qui doivent apprendre quelque chose de l'existence ou d'eux-mêmes. Fidèle à son humanité, grâce à son talent unique fait d'humour, de sensibilité et d'un exceptionnel sens de l'observation de la nature humaine, il nous entraîne cette fois à la croisée de chemins que nous empruntons tous un jour..

[Chronique] Lipstick Jungle by Candace Bushnell VO

To everyone who's anyone in New York City Victory Ford, Wendy Healy and Nico O'Neilly are the beautiful face of success in the city. Victory is the hottest new designer on the block, Wendy is President of Parador Pictures with a sure-fire hit in production and Nico is the editor of BONFIRE magazine. The trouble is, from where Victory, Nico and Wendy are standing things don't look quite that way. Nico is fitting in guilty extra-marital sex with an underwear model. Victory's last collection bombed and Wendy's twelve-year mariage to her metrosexual househusband is in freefall. Candace Bushnell's new heroines are irresistible, and as she follows them through the minefield of work, love and life at the top she gives us a hugely entertaining lesson on how to stay ahead in the toughest town on the planet.

[Chronique] Les Mafieuses de Pascale Dietrich

Il y a toujours moyen de s'arranger avec la réalité chez les gangsters. À condition de respecter le code d'honneur, on peut même mener une vie formidable ! C'est en tout cas ce que Leone Acampora, vieux mafioso grenoblois, a enseigné à sa famille. Michèle et ses deux filles ont donc appris à fermer les yeux lorsqu'elles trébuchaient sur un cadavre ou une valise de cocaïne dans leur joli salon en marbre. Et si, aujourd'hui, Dina a parfois mauvaise conscience, elle espère se racheter en travaillant dans l'humanitaire. Quant à Alessia, pharmacienne inspirée, elle a pas mal d'idées pour moderniser le business paternel. Ainsi va la vie chez les femmes Acampora, entre coups de fusil à pompe et séances de tai-chi. Jusqu'à ce que le vieux Leone perde les pédales. Car avant de mourir, il a laissé une dernière instruction : lancer un tueur à gages aux trousses de sa femme... L'occasion pour les mafieuses de déboulonner un vieux monde machiste et ringard. Subtilement féministe, délicieusement féroce, Pascale Dietrich bouscule les codes pour teinter de rose le roman noir.

[Chronique] Une saison au bord de l’eau de Jenny Colgan

Assistante juridique dans un cabinet d'avocats à Londres, Flora McKenzie était loin d'imaginer qu'il lui faudrait, pour son travail, retourner à Mure, l'île sur laquelle elle a grandi. Une île qu'elle a quittée avec perte et fracas après le décès brutal de sa mère, quelques années plus tôt. Quand elle arrive à Mure pour s'installer dans la ferme familiale, la jeune femme sent très vite qu'elle n'est pas la bienvenue. Les non-dits et les rancœurs du passé empoisonnent ses relations avec son père, ses frères, mais aussi avec la plupart des habitants du village. Jusqu'au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de recettes de sa mère. En se plongeant dans ce carnet, elle se découvre une nouvelle passion pour la cuisine qui pourrait bien l'aider à se réconcilier avec sa famille et son île natale. Emportée par son élan gourmand, Flora décide de rénover une boutique sur le port dans l'espoir d'y ouvrir un restaurant éphémère...

[Chronique] Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer... Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

[Chronique] Des ombres sur les pierres de Claire Michaud-Destriau

Une boite en fer pleine de cassettes audio, chacune portant un numéro. Quelles confidences ces vieilles bandes magnétiques ont-elles pu recueillir? Tess a onze ans lorsqu'elle perd ses parents et sa sœur dans un accident de la route dont elle est la seule rescapée. Douze ans plus tard, elle se résout à retourner dans le village ariégeois de son enfance et pousse , chancelante, la porte de la maison familiale, dans laquelle le temps semble s'être arrêté. Que cachent les murs de cette ancienne bergerie? Au gré de ses recherches et de quelques rencontres, le voile se lève progressivement sur les fantômes et les rivalités insoupçonnées du passé. Un monde d'adultes plein de secrets, telles des ombres sur les pierres de sa reconstruction.

[Chronique] L’euthanasiste de Guy Lecourt

Après quelques années passées dans un lycée catholique, Sébastien choisit de se consacrer à Dieu et de rentrer dans les ordres pour devenir prêtre. Mais la vie en décide autrement et lui fait embrasser le métier d'infirmier tout en gardant, au fond de lui, cette obsession de soulager la misère des Hommes. De l'Afrique au sud de la France, ce soignant va connaitre une carrière mouvementée dans laquelle il se retrouve confronté à des êtres en fin de vie enfermés dans la douleur. Quitte à enfreindre la loi, il fera tout pour donner une fin digne à ses patients. Guy Lecourt est né le 1er septembre 1947 à Tulle. Après plusieurs années d'études dans un lycée militaire, il s'est orienté vers une carrière médicale. Il a commencé à écrire en 2016 en publiant des éditoriaux dans une revue spécialisée. Depuis, il est l'auteur de plusieurs ouvrages.

[Chronique] The flatshare by Beth O’Leary VO

Tiffy Moore needs a cheap flat, and fast. Leon Twomey works nights and needs cash. Their friends think they're crazy, but it's the perfect solution: Leon occupies the one-bed flat while Tiffy's at work in the day, and she has the run of the place the rest of the time. But with obsessive ex-boyfriends, demanding clients at work, wrongly imprisoned brothers and, of course, the fact that they still haven't met yet, they're about to discover that if you want the perfect home you need to throw the rulebook out the window...

[Chronique] Qui ne se plante pas ne pousse jamais de Sophie Tal Men

Lorsqu'elle apprend qu'elle est malade, Jacqueline mesure plus que jamais le prix de chaque instant. Au crépuscule d'une vie riche d'expériences et de souvenirs, elle veut faire partager son goût du bonheur aux deux êtres qui comptent le plus à ses yeux. Alexandre, le garçon qu'elle a élevé, jeune interne en médecine, et Margaux, sa petite-fille, qui travaille dans l'illustre chocolaterie familiale. Tous deux ne sont qu'à la moitié du chemin et déjà happés par leur vie professionnelle ! Depuis les falaises du Cap Fréhel où la vieille dame les a réunis, elle met sur pied un projet un peu fou pour qu'enfin ils ne s'empêchent plus de rêver et écoutent battre leur coeur. Car savoir qui on est, c'est savoir où on va... sans redouter les obstacles qui vous font grandir ! Une histoire pleine de générosité, fraîche et optimiste. Sophie Tal Men nous invite à savourer la vie, à la croquer à pleines dents, comme une tablette de chocolat !

[Chronique] Icecolor d’Emmanuel Ruben et peintures et dessins de Per Kirkeby.

Cet homme est-il de la confrérie navrante des voyageurs plumitifs ? Cet homme pense-t-il qu’il suffit d’aller s’empoussiérer la semelle pour se ravauder la cervelle ? Non, la poussière est d’or qui le hante encore_; cet homme, que nous voudrions suivre ici, cet homme s’en va chaque année depuis ses vingt ans vers le Nord, carnet de croquis à la main, quêter de sa baguette divinatoire son Graal fantôme ; après quoi il rentre au pays, dessine, grave, sculpte et peint pour de bon ; sur ce, il paraphe en bas à droite PK. Per Kirkeby.