[Chronique] Commedia nostra de Sylvain Gillet

Antoine Aria, un vieil acteur au chômage, estimant que jouer la carotte dans une publicité alimentaire est indigne de lui, accepte la proposition qui lui est faite d'interpréter un chef de la mafia, pour un cachet conséquent. Tandis que le tournage commence, il se rend à l'évidence : ses partenaires ne sont pas des professionnels de la comédie, en revanche leurs armes à feu ne sont pas factices.

[Chronique] The Unexpected Everything by Morgan Matson

Andie has a plan. And she always sticks to her plan. Future? A top-tier medical school. Dad? Avoid him as much as possible (which isn’t that hard considering he’s a Congressman and he’s never around). Friends? Palmer, Bri, and Toby–pretty much the most awesome people on the planet, who needs anyone else? Relationships? No one’s worth more than three weeks. So it’s no surprise that Andie’s got her summer all planned out too. Until a political scandal costs Andie her summer pre-med internship, and lands both she and Dad back in the same house together for the first time in years. Suddenly she’s doing things that aren’t Andie at all–working as a dog walker, doing an epic scavenger hunt with her dad, and maybe, just maybe, letting the super cute Clark get closer than she expected. Palmer, Bri, and Toby tell her to embrace all the chaos, but can she really let go of her control?

[Chronique] All families are psychotic by Douglas Coupland VO

On the eve of the next Space Shuttle mission, a divided family comes together!Warm, witty and wise, 'All Families Are Psychotic' is Coupland at the very top of his form. In a cheap motel an hour from Cape Canaveral, Janet Drummond takes her medication, and does a rapid tally of the whereabouts of her children. Wade has spent the night in jail; suicidal Bryan is due to arrive at any moment with his vowel-free girlfriend, Shw; and then there is Sarah, 'a bolt of lightning frozen in midflash' -- here in Orlando to be the star of Friday's shuttle mission. With Janet's ex-husband and his trophy wife also in town, Janet spends a moment contemplating her family, and where it all went wrong. Or did it?

[Chronique] Et je danse aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets... Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

[Chronique] Sois mon fou d’Annick Van Damme

Manipulations, profits, conflits d'intérêts, emprise de Big Pharma : Sois mon fou est une entrée vertigineuse dans l'univers de la psychiatrie. Hadrien, médecin reconnu et adulé, semble n'avoir qu'un tort, celui de vouloir à tout prix soigner Victoire, sa femme bipolaire... La narratrice explore, sur un ton intimiste, l'emprise au sein du couple et les dérives d'une psychiatrie qui transforme nos émotions en symptômes. Elle nous invite à recouvrer notre liberté et notre énergie créatrice.

[Chronique] La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg

Nombre de tomes : / Genre : Contemporain Edition : Pocket Date de sortie : 7 avril 2016 Edition : poche Pages :  506 pages Ma Note : ★★★★★ Où le trouver : Cliquer ICI Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer … Lire la suite de [Chronique] La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg

[Chronique] My name is Lucy Barton by Elizabeth Strout VO

Lucy Barton is recovering slowly from what should have been a simple operation. Her mother, to whom she hasn't spoken for many years, comes to see her. Her unexpected visit forces Lucy to confront the tension and longing that have informed every aspect of her life: her impoverished childhood in Amgash, Illinois, her escape to New York and her desire to become a writer, her faltering marriage, her love for her two daughters.

[Chronique] Bavards comme un fjord de Isabelle Flaten

Elle aurait dû s’arrêter. Elle ne pouvait pas deviner, ici ce sont toujours des bêtes qu’on retrouve sous les roues. Elle ausculte la voiture, en scrute les quatre ailes, les pare-chocs et le bas de caisse, mais rien, ni plus ni moins abîmée qu’auparavant. Une simple coïncidence. Elle aurait tout de même dû s’arrêter, le bruit ressemblait à celui d’un choc. Cela ne veut rien dire, les gens sont sacrément emmitouflés en cette saison. Il vaudrait mieux en reparler avec Dag. Un frisson la parcourt, elle défait son peignoir, se douche et file au travail. Dehors, tout est noir, le soleil pas encore levé, pas même un croissant de lune, l’air est saisissant. Moins quinze à coup sûr. À la cafétéria, sa collègue établit la liste des achats. Sigrid a à peine suspendu son manteau que le téléphone sonne.

[Chronique] Le mariage de Danielle Steel

Avocate pleine de talent, Allegra mène avec brio sa carrière professionnelle. Il n'en est pas de même pour sa vie privée. Sans être malheureuse, la jeune femme n'est pas pleinement épanouie avec Brandon, qui, au bout de deux ans, refuse de s'engager, malgré l'amour qu'elle lui prodigue. L'existence d'Allegra est bouleversée le jour où elle rencontre Jeff, un brillant écrivain, tendre et plein d'humour, et où elle découvre la duplicité et le cynisme de Brandon, qui la trompe sans vergogne depuis toujours.

[Chronique] Les eaux douces d’Europe de Edouard Brasey

Istanbul, l’hiver. La neige et le froid ont effacé toutes les formes, toutes les couleurs. Seul subsiste l’odeur persistante de la tourbe brûlée, le chant matinal des muezzins et le flot serré de la foule cosmopolite qui se presse aux abords du Bazar Égyptien, entre marchands de pistaches et de beureks, mendiants estropiés, porteurs d’eau et gamins gouailleurs, proximité des Eaux douces d’Europe où jadis les belles se baignaient. C’est dans ce décor insolite qu’erre le narrateur, venu à Istanbul pour tenter d’échapper à la crise profonde qu’il traverse, à la suite de son divorce et de la mort de sa mère. Par curiosité autant que par désœuvrement, il prend en filature un étrange vieillard aux allures excentriques qui immanquablement lui fausse compagnie dans une rue sans plaque et sans numéro, que le narrateur baptise la rue de l’Oubli. D’autres silhouettes émergent alors des ombres d’Istanbul – un médecin militaire ivrogne, une danseuse du ventre -, réveillant chez le narrateur la nostalgie d’un père qu’il n’a pas connu et des souvenirs d’un passé qu’il croyait à jamais enfoui. Des souvenirs qui peu à peu vont croiser le destin à la fois mirifique et pitoyable du petit vieillard dont il découvre les liens qui l’attachent à lui. Les Eaux douces d’Europe est un roman de la mémoire et de la quête du père. C’est aussi un roman consacré à une ville attachante, située à mi-chemin entre l’Orient et l’Occident, et qui nous révèle ici tous ses charmes et ses mystères : Istanbul.

[Chronique Audio Book] Une fille comme elle de Marc Levy

Nombre de tomes : / Genre : Contemporain Edition : Audible Studio, Lizzie Date de sortie : 2018 Edition : Audio Book Pages : 38 chapitres (6h12min) Lu par : Marc Levy et Caroline Victoria Ma Note : ★★★★★ Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus New York, sur la 5e Avenue, s'élève un petit immeuble pas tout à … Lire la suite de [Chronique Audio Book] Une fille comme elle de Marc Levy

[Chronique] L’assassinat du patriarche de Dominique Borde

Pontarlier, France comté, près de la frontière suisse, de nos jours. Axel revient dans cette ville où il a vécu dans sa jeunesse pour assister à l’enterrement du « patriarche », un oncle sévère demeurant dans un château. À cette occasion, le narrateur se remémore les souvenirs liés à ces lieux qu’il pensait avoir oubliés. Des souvenirs remontant de la fin des années 50 jusqu’à la fin des années 60, mêlant moment de bonheur et d’humiliations, émois du cœur et trahisons. Un ton intimiste, écrit dans une langue rappelant celle des « Hussards » d’après-guerre, dans la tradition du Feu follet.

[Chronique] La vie commence à 20h10 de Thomas Raphaël

Sophie peine à terminer sa thèse à Bordeaux. Elle croise Joyce Verneuil, productrice de télévision, à qui elle fait lire son premier roman, refusé par plusieurs éditeurs. Joyce lui promet de recommander son manuscrit à un grand éditeur parisien, mais à la condition que Sophie la suive dans la capitale et travaille avec elle. Marc, son compagnon, et sa mère ne sont pas d'accord, mais sont-ils obligés de le savoir ?

[Chronique] One day by David Nicholls VO

It’s 1988 and Dexter Mayhew and Emma Morley have only just met. But after only one day together, they cannot stop thinking about one another. Over twenty years, snapshots of that relationship are revealed on the same day—July 15th—of each year. Dex and Em face squabbles and fights, hopes and missed opportunities, laughter and tears. And as the true meaning of this one crucial day is revealed, they must come to grips with the nature of love and life itself.