[Chronique] Surface de Olivier Norek

Nombre de tomes : / 
Genre : Policier, Thriller
Edition : Pocket
Date de sortie : 12 mars 2020 
Edition : Poche
Pages : 389 pages 
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture. 

Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ? 

Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

On débute le roman avec l’intervention policière de Noémie qui se retrouve défigurée après avoir reçu une balle dans le visage, elle s’en sort, mais psychologiquement c’est un peu plus compliqué, surtout après que son petit ami ne lui donne plus signe de vie, puisque lui aussi ne sait pas comment faire face au visage de sa bien aimée. J’ai un peu trouvé que l’auteur pointait du doigt le comportement d’Adriel en le faisant passé pour un connard… Je ne dis pas qu’il a raison, mais simplement que sa vie va être impacté également et il est très malhonnête de dire que le physique des gens ne comptent pas. On le constate tous les jours que le physique compte quand quasiment toutes les femmes de notre entourage font des régimes pour se sentir moins grosse, que les hommes font de la musculation pour paraître plus viril et que les femmes de la société se maquillent tous les matins avant de partir au boulot ou juste pour sortir acheter le pain…. Là où Adriel à un comportement inadmissible c’est qu’il n’essaye même pas de lui parler et préfère la fuir. Et n’hésite pas à écrire un rapport quand elle loupe son épreuve de tir (WTF). Bref, pour moi cette situation est loin d’être binaire et l’auteur n’a pas hésité à simplifier tout ça en présentant un gentil et un méchant (Un peu facile, selon moi).

J’ai bien aimé l’ambiance de ce livre. Un petit village où tout le monde se connait et dans lequel il y a énormément de secret, tiens tiens, ça me rappelle un peu Des ombres sur les pierres que j’ai lu il n’y a pas longtemps. Beaucoup de secret de famille (c’est ça le point commun) !!

Comme d’habitude je n’avais pas trouvé le coupable (je ne m’améliore donc pas dans la résolution des enquêtes, voilà : déception), il y a une belle palette de personnages clichés, mais en même temps dans cet environnement ça ne m’a pas choqué puisqu’ils s’intégraient très bien dans le décor et ça ne paraissait pas « trop gros pour être vrai ».

Bilan, c’est un thriller qui fait le job et Olivier Norek à une plume précise et percutante indéniablement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s