[Chronique] The prison experiment d’Eric Costa

Nombre de tomes : 2
Genre : Thriller, Science-Fiction
Edition : Auto-édité
Date de sortie :  30 novembre 2018
Edition : Paperback
Pages :  683 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ?

◄►◄►◄►

Je souhaite remercier l’auteur Eric Costa pour m’avoir confier la lecture de son roman « The prison experiment » ainsi que le site simplement.pro. C’est toujours un plaisir de passer du temps en relation avec les auteurs de cette plateforme d’échange.

◄► ◄► ◄►

48166667_10218068388204467_47375537974280192_n

Vous avez aimé, The maze runner ? La saga NIL ou encore la série Lost ? Alors vous aimerez The prison experiment !!!

C’est un savant mélange d’action, de psychologie et de thriller. L’ambiance carcérale étouffante de cette prison si particulière est aussi très intéressante du point de vue sociologique où l’on se rend compte que l’humain, sans espoir, n’a plus de limites.

Je suis vraiment du style à aimer ce genre littéraire qui allie plusieurs genres, que l’on se délecterait de voir sur grand écran (Coucou messieurs les réalisateurs si vous passez par la).

Le livre fait un peu plus de 600 pages et je pensais naïvement que c’était un one-shot que nenni, c’est le premier tome d’une duologie. Mais bien que le roman soit une brique il n’y a pas eu un instant où je me suis dit qu’il y avait des longueurs. C’est bourré de détails (et l’on voit qu’il y a un vrai travail de recherche sur le fonctionnement des prisons et sur les comportements des prisonniers) et je trouve que c’est appréciable que ces points ne soient pas survolés. L’auteur nous décrit tellement bien la vie en cellule que nous sommes désormais en cellule également (accompagner de gâteaux et de thé pendant ma lecture cela dit lol).

L’univers de la zone 51, ainsi que l’espace environnant est aussi décrit à la perfection. On pourrait presque sentir le sable chaud s’infiltrer dans nos chaussures. Et l’air sec nous irriter la gorge.

En ce qui concerne les personnages, pour le moment notre chère Elena, je l’ai trouvé un peu molle. Elle suit le groupe, ne prends pas vraiment de risque sauf vers la fin du livre. Se laisse un peu faire mais n’en pense pas moins ! Peut-être que dans le tome d’après elle révélera sa vraie valeur au sein du groupe.

Elle est accompagnée par une team de mercenaires, les gros clichés bodybuildés ont surgit dans mon esprit. Oui j’avoue que j’ai imaginé cette équipe comme étant la team des Expandables lol

Je retrouverai la plume d’Éric Costa pour le prochain tome avec un immense plaisir.

Les citations de The prison experiment

✧✧ Une oeuvre d’art n’est pleinement vivante que lorsque l’artiste l’habite et le visiteur la fait vivre.

✧✧ La connaissance de l’environnement peut faire la différence entre un vivant et un mort.

Vous pouvez retrouver l’auteur sur les différents réseaux sociaux suivants :

Site : https://costaeric.fr

Facebook : https://www.facebook.com/CostaEric2/

Twitter : https://twitter.com/CostaEric2

Instagram : https://www.instagram.com/ericcosta33/

19 réflexions sur “[Chronique] The prison experiment d’Eric Costa

  1. A reblogué ceci sur Eric Costaet a ajouté:
     » Un savant mélange d’action, de psychologie et de thriller. L’ambiance carcérale étouffante de cette prison si particulière est aussi très intéressante du point sociologique où l’on se rend compte que l’humain, sans espoir, n’a plus de limites.  »

    Un grand merci à Melle Cup of tea bouquine pour cette magnifique chronique !

    Bonne lecture à celles et ceux qui voudront la découvrir et très bonnes fêtes à tous 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Hellow Asciena 🙂 Tout d’abord merci pour ton passage sur mon bloggyword !
    Ravie de constater que tu lis des auto-édités et que ton blog porte le badge de Mélanie !
    Concernant ce livre, je l’ai lu aussi et en posterai une chronique gourmande début avril, si le coeur t’en dis de venir la lire à ce moment là ^^
    Ton blog est très fluide et il est agréable de s’y promener bravo !

    A très vite j’espère !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s