[Chronique] Mon ombre assassine de Estelle Tharreau

Nombre de tomes : /
Genre : Thriller
Edition : Taurnada
Date de sortie :  17 janvier 2019
Edition : ebook
Pages :  227 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d’une femme manipulatrice et cynique.
Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦

Un grand merci à la maison d’édition Taurnada pour m’avoir proposé un thriller assez différents de ceux dont on à l’habitude.

✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦

Je ne saurai vous dire si j’ai aimé ce roman ou à l’inverse vraiment détesté celui-ci, d’où ma note mi-figue mi-raisin, qui fait quand même le job puisque je l’ai lu en quelques jours à peine …
Certaines scènes sont vraiment difficiles à lire et pourtant on ne peut s’empêcher de lire la suite. Un  peu comme comme les magazines de faits divers du style « Histoires Vraies » ou encore « Le nouveau détective« .

Ça me rappelle un peu le roman Dolores Claiborne de Stephen King où l’on suit une personne qui va commettre l’irréparable. Sauf que dans notre cas, Nadège est une tueuse en série et pas une  attendrissante tueuse à la manière de Dexter … Non non Nadège répugne les gens et s’attaque au plus faible et n’hésite pas à faire du mal pour se nourrir de la douleur d’autrui.

Le personnage de Nadège est incroyablement bien détaillé et vibrante de réalisme, ça en fait vraiment peur. C’est son personnage qui nous narre le récit et on peut dire que se retrouver dans le cerveau de Nadège ce n’est vraiment pas une partie de plaisir. Encore une fois heureusement que je n’ai pas d’enfants, car j’aurai vraiment peur de laisser mes gamins à la maîtresse d’école après avoir lu « Mon ombre assassine« .

L’univers de Nadège, sa famille, son environnement fait peine à voir, on se demande comment celle-ci arrive à continuer à avancer dans la vie. Comment peut-on croire qu’une personne ayant un bagage aussi lourd peut s’en sortir indemme, j’aimerais vraiment avoir l’avis d’un psychologue sur un cas comme celui-ci. Car il est vrai que les femmes tueuses en série sont rares (C’est peut-être aussi bien 😉 )

Les citations de Mon ombre assassine

  • Dans le paradis de l’individualisme, l’assassin est roi.

 

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] Mon ombre assassine de Estelle Tharreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s