[Chronique] Petits goûters entre amies de Louise Millar

68891165_10220016559947543_5132187229514366976_n

Nombre de tomes : /
Genre : Chick-Lit, Polar
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 2012
Edition : paperback
Pages :  453 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Vous confiez toujours vos enfants à vos amies, vos voisines, tout le monde le fait. Jusqu’au jour où …

Callie et Suzy sont voisines et, malgré leurs différences, inséparables. La première, divorcée, élève seule sa petite fille. La seconde, mère épanouie de trois enfants, est mariée à un homme riche et séduisant : en apparence, une famille heureuse, parfaite … En apparence … C’est alors qu’une nouvelle voisine emménage. Fragile, bizarre, elle cache un lourd passé. D’ailleurs, elle vient juste de commencer un nouveau travail. A la garderie de l’école des petits voisins …

Un suspense psychologique chez les Desperate Housewives de Londres !

Petite déception concernant ce livre, car il ne se passe pas grand chose jusqu’à la moitié du récit et j’ai donc abandonné en cours de route à cause des éléments dont je vous parle ensuite.

J’ai eu cette désagréable sensation que toutes les femmes qui narraient le récit étaient des femmes dont la confiance en soi était inexistante, qui pensaient être de mauvaises mères, avec des doutes constamment sur elles-mêmes et sur la façon dont elles agissent ?

Tandis que les maris étaient assez désinvoltes et qui rejetaient la faute sur elles dès qu’il y avait un petit bémol pour bien enfoncer le clou du « Faire de son mieux n’est pas assez bien, tu dois être une mère parfaite ». C’était vraiment très dérangeant !

Les maris étant des courants d’air et dont on a l’impression qu’ils n’ont pas plus d’émotion qu’une pierre.

Le roman était vendu comme étant « un polar chez les desperate housewives » mais un polar qui démarre à plus de la moitié du livre ce n’est pas possible quoi, comment accrocher le lecteur ? Pendant 180 pages (car je ne suis pas allée au-delà) on alterne entre trois femmes qui nous raconte le quotidien qu’elles vivent dans la banlieue de Londres … Pas de trace d’humour, pas de trace d’horreur, … le néant !

L’autrice à pourtant un style auquel on accroche bien, facile à lire, mais c’était vraiment trop long à démarrer pour moi et le fait que, pas une seule d’entre-elle n’apprécie son quotidien, ni sa vie, ça à rendu ma lecture triste et ennuyeuse.

4 réflexions sur “[Chronique] Petits goûters entre amies de Louise Millar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s