[Chronique] Sois mon fou d’Annick Van Damme

81353502_10221238911665572_5785791018997645312_n

Nombre de tomes : /
Genre : Philosophie, Contemporain
Editions : Academia
Date de sortie : 25 octobre 2019
Edition : paperback
Pages : 260 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Manipulations, profits, conflits d’intérêts, emprise de Big Pharma : Sois mon fou est une entrée vertigineuse dans l’univers de la psychiatrie.
Hadrien, médecin reconnu et adulé, semble n’avoir qu’un tort, celui de vouloir à tout prix soigner Victoire, sa femme bipolaire…
La narratrice explore, sur un ton intimiste, l’emprise au sein du couple et les dérives d’une psychiatrie qui transforme nos émotions en symptômes. Elle nous invite à recouvrer notre liberté et notre énergie créatrice.

┌─────❁༺─────┐

Un grand merci aux éditions Academia et pour l’envoi du service presse d’Annick Van Damme !

└─────❁༺─────┘

Ce roman est avant tout 260 pages d’alerte sur les dérives de la psychiatrie mais également sur les grands groupes pharmaceutiques qui transforment les émotions en maladie à soigner. Tout le long du roman, on nous invite à nous écouter et à briser les chaînes de la société bien pensante, qui pointe du doigt les gens créatifs et énergiques.

On sent que c’est un premier roman, même si l’autrice a une très belle plume, pétillante et optimiste. Le récit est ponctué de clin d’oeil à des chansons ou des citations célèbres, avec à chaque début de chapitre justement une citation philosophique.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Victoire qui est une épicurienne adepte de la méditation, on se rend vite compte que son optimisme lui a fait perdre 30 ans de sa vie aux côtés d’un psychiatre qui se trouve être également son mari. On suit donc son courageux parcours dans le labyrinthe de la psychiatrie pour savoir si elle est bipolaire, comme le semble penser Hadrien, ou si elle est simplement très créative.
On se prend d’affection pour cette femme qui se bat contre l’avis médical, mais contre son entourage et la société, elle ne se laisse pas démonter et continue son chemin.

Quasiment tous les autres personnages sont assez antipathiques, pour mettre en lumière Victoire ! Avec le personnage d’Hadrien on aborde aussi, selon moi, le thème du pervers narcissique ou du moins la manipulation mentale.

C’est un bon roman, qui peut permettre aux personnes n’y connaissant rien (comme moi), d’en savoir un peu plus sur la bipolarité, la psychiatrie et la manipulation.

Les citations de Sois mon fou

Ce n’était pas une camisole qu’elle s’apprêtait à enfiler mais une burka chimique.

Avec le temps, les propos d’Hadrien perlaient sur elle comme sur les plumes d’un canard. Elle était devenue imperméable, plus rien ne semblait l’atteindre.

On vit seul la mort de son couple. Personne ne peut rien pour vous, et certainement pas vos enfants. On ne peut puiser son énergie qu’au cœur de soi-même.

4 réflexions sur “[Chronique] Sois mon fou d’Annick Van Damme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s