[Chronique] Flic de Michel Neyret

74617585_10220779853029393_8982535001316786176_n

Nombre de tomes : /
Genre : Autobiographie, témoignage
Edition : Plon
Date de sortie : 1er octobre 2016
Edition : paperback
Pages :  231 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Flic dans l’âme, flic de terrain, traqueur de voyous, je l’ai été pendant plus de vingt ans. Mon gibier : les braqueurs, les truands, les malfaisants. Des flags, j’en ai collectionné des dizaines. La presse m’a collé l’étiquette de « super flic ». En fait, j’étais simplement un passionné : j’aimais l’excitation de la traque. Je n’ai jamais eu à tirer sur quelqu’un, je n’ai jamais perdu un homme. J’ai gagné le respect des flics, celui de voyous, et celui des magistrats.
Et puis, un jour, j’ai dérivé. Dans les sphères de la haute voyoucratie, j’ai cru que je pouvais manipuler. Mais c’est moi qui ai été manipulé. La chute a été brutale : mise en examen, procès, prison. On m’a accusé d’avoir touché de l’argent : je n’ai pas pris un centime. On m’a soupçonné d’avoir affaire à la drogue : je n’ai jamais fumé ne serait-ce qu’un pétard. On m’a décrit comme un fou de luxe parce que j’ai conduit une Ferrari pendant un quart d’heure.
Depuis « l’affaire Neyret », je suis stigmatisé comme un ripoux total. Ce que je ne suis pas, ce que je ne serai jamais. Jamais. La justice voit tout en noir ou blanc. La vérité, elle, est plus nuancée. Je la connais, cette vérité. Et je la livre ici.

C’est un livre très intéressant sur la vie d’un flic, cependant on s’attendait en tant que lecteur à avoir certainement plus d’élément consacré à l’affaire « Neyret » … le livre n’est déjà pas gros, mais du coup on a plus l’impression que c’est un livre mea-culpa puisque l’homme se justifie plusieurs fois. Ce n’est pas forcément ce que j’attendais d’une biographie.

Difficile de prendre position sur le sujet avec ce livre pour seul élément, puisque Michel Neyret nous dit un peu textuellement sur 230 pages, « C’est pas moi, j’ai rien fait, on a abusé de ma confiance. Je suis quelqu’un de bien et j’aime mon boulot« .

En faisant abstraction de ce petit bémol, c’est un bon livre dans lequel le flic Lyonnais, nous relate des affaires policières qui ont défrayées la chronique et sur lesquelles il a bossé. On constate donc qu’il y a une vingtaine d’année, le monde du banditisme c’était un peu le farwest, digne d’un film.

J’ai beaucoup aimé avoir son point de vue au sein de la police, mais aussi en prison, puisqu’il a été incarcéré pendant 8 mois. Sa rencontre avec quelque grands criminels qui lui témoignent du respect, Samy Naceri fait une petite apparition dans le récit également.

Les citations de Flic

✦ ✦ Je n’ai pas la moindre idée de ce qui m’arrive. Si c’est ça, la nouvelle façon d’apporter le café, je ne suis pas client.

✦ ✦ Charles avait un talent qui tenait du confesseur, de l’infirmier et du copain de tablée. C’était le léonard de Vinci de l’info.

6 réflexions sur “[Chronique] Flic de Michel Neyret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s