[Chronique] Suréquipée de Grégoire Courtois

Nombre de tomes : / 
Genre : Science-Fiction, Thriller
Edition : Folio SF
Date de sortie : 6 avril 2017
Edition : poche
Pages : 161 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquer ICI

Lorsque la BlackJag a été mise en vente, il était évident qu’elle allait révolutionner le marché de l’automobile. Constitué uniquement de matériaux organiques, qui en font pour ainsi dire une voiture vivante, ce nouveau modèle a tout pour plaire. Le prototype qui a servi aux séances de démonstration devant la presse est aujourd’hui revenu en atelier : son propriétaire a disparu ; peut-être la BlackJag a-t-elle gardé en mémoire des éléments qui permettront de le retrouver. Écoutons-la nous raconter son histoire.

Qui n’a pas donné un petit nom à sa voiture ? Ou tout simplement à lui parler quand elle a du mal à démarrer le lundi matin après une nuit de gel ? Et bien en lisant Suréquipée, vous allez vraiment penser que votre voiture pourrait être vivante. Je dis je le répète, j’adore la personnification des objets, je l’avais déjà souligné lors de ma lecture de La maison-racine.

Grégoire Courtois aurait bossé dans le Marketing ça ne m’aurait pas surprise, il a tellement bien pensé le créateur de la BlackJag, que je l’ai vu un peu à la manière de Steve Jobs, à présenter sa voiture dans des représentations à travers le monde.

L’auteur touche un point sensible : jusqu’où peut-on aller dans la création ? L’humain créer déjà des robots avec une l’intelligence artificielle, pourquoi ne pas créer une entité organique supposé être une voiture… Et cela entraîne d’autres questions, est-ce que le genre humain peut accepter l’idée d’une entité et ne pas outrepasser les fonctions qui lui incombe ?

La scène de la « disparition » du propriétaire est intéressante, car je ne m’attendais pas à autre chose vu comment se développe le récit et en même temps je dirais que c’est bien fait.

J’espère que jamais un projet comme ça verra le jour, car bien que Fransen (le créateur de la voiture) dise qu’elle n’a pas d’émotion, ni de conscience puisque c’est une voiture, je ne l’ai pas vu du même oeil.

En tout cas c’est un contexte assez creepy, mais hyper intéressant !

5 réflexions sur “[Chronique] Suréquipée de Grégoire Courtois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s