[Chronique] The fifth child by Doris Lessing VO

Nombre de tomes : / 
Genre : Contemporain
Edition : Vintage books
Date de sortie : 1989
Edition : paperback 
Pages : 133 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquer ICI

Doris Lessing’s contemporary gothic horror story—centered on the birth of a baby who seems less than human—probes society’s unwillingness to recognize its own brutality.Harriet and David Lovatt, parents of four children, have created an idyll of domestic bliss in defiance of the social trends of late 1960s England. While around them crime and unrest surge, the Lovatts are certain that their old-fashioned contentment can protect them from the world outside—until the birth of their fifth baby. Gruesomely goblin-like in appearance, insatiably hungry, abnormally strong and violent, Ben has nothing innocent or infant-like about him. As he grows older and more terrifying, Harriet finds she cannot love him, David cannot bring himself to touch him, and their four older children are afraid of him. Understanding that he will never be accepted anywhere, Harriet and David are torn between their instincts as parents and their shocked reaction to this fierce and unlovable child whose existence shatters their belief in a benign world.

Voilà un livre qui prend aux tripes, j’ai trouvé qu’il était long à démarrer, mais une fois qu’on est dans l’histoire, ça fait froid dans le dos. Et je pense que ça fera réfléchir toutes les personnes voulant une grande famille, ou même un enfant.

Le 5eme enfant de la famille Lovatt ne correspond absolument pas aux standards des bébés, il est apparement laid et à des manières rustre d’animal sauvage, avec une tendance à la violence. Que faire d’un enfant pareil, se demande les parents du petit Ben ? Et très honnêtement je me suis posée la même question. Les autres enfants de la fratrie ne semblent pas se sentir en sécurité, mais d’un côté les instituts pour prendre en charge Ben, semblent tellement inhumains que ça ne semble pas être une solution acceptable non plus.

Pendant un moment j’ai pensé que Ben était un enfant trisomique même si le pédiatre de la famille est certain que ce n’est pas le cas…

Harriet, envers et contre tout, souhaite garder Ben auprès d’elle plutôt que de l’envoyer dans un institut spécialisé, à l’époque on pourrait donc appeler ça : un mouroir. Son mari David est froid comme la pierre et ne le considère même pas comme son enfant (Pour un gars qui semblait avoir des grands principes en début de roman, c’est l’hôpital qui se fout de la charité lol).

Pour finir The fifth child n’était pas un livre pour moi bien que ça soit un excellent récit, c’est un thème qui ne peut pas laisser indifférent et qui est difficile à lire , tellement le sujet est lourd. Je ne lisais que 10 pages par jour et j’aurais abandonné si le livre n’avait pas été aussi court. Il pousse à se poser les bonnes questions qu’est-ce qu’on aurait fait d’un enfant comme Ben à la place de David et Harriet ? Je pense vraiment que c’est un livre à faire lire aux jeunes couple, ça vaccine de l’envie d’avoir des gosses je trouve et on réfléchit plus, est-ce qu’on a envie d’un enfant ou est-ce qu’on est prêt à avoir un enfant ?

3 réflexions sur “[Chronique] The fifth child by Doris Lessing VO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s