[Chronique] Les Couloirs démoniaques de Jean-Marc Dhainaut

Nombre de tomes : 3
Genre : Paranormal, Horreur
Edition : Taurnada
Date de sortie : 2 juillet 2020
Edition : ebook
Pages :  180 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l’enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d’un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

Je tenais à remercier chaleureusement la maison d’édition Taurnada qui m’a proposé de lire le nouveau Jean-Marc Dhainaut.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

J’ai l’impression que plus les tomes passent et plus la tension et l’horreur grimpent d’un cran, c’est fou !!! C’était encore une fois un immense plaisir de retrouver notre tête de mule Bretonne préférée, qui refuse de se laisser convaincre que les entités sont belles et bien là et enfin il nous fait enfin le plaisir d’admettre les faits. Il est moins buté que dans les précédents tomes et c’est très agréable !

L’action est réellement là, il se passe des choses très importantes et les situations de danger ne sont pas survendues. Il y a du lourd, entre entités, personnages dont on nous parlaient beaucoup, et situations qu’on attend depuis plusieurs tomes, tout est réunit pour nous en mettre pleins la vue.

J’ai beaucoup aimé que le petit trio d’enquêteurs soixantenaires se lancent pour une dernière fois dans l’aventure le temps d’une grosse enquête, peut-être la plus importante puisque qu’on met un point final à la précédente aventure que l’on a découvert dans Les galeries hurlantes.

J’ai également apprécié que l’auteur introduise le personnage de Meghan, qui est un peu la relève d’Alan Lambin dans le petit milieu des enquêtes paranormales, j’ai aussi aimé rencontrer le fameux Erwan dont on avait entendu parler au fil des histoires !

C’est donc un chouette Happy End pour Paul, Alan & Mina !

Les citations des Couloirs démoniaques

La mort de cet homme, qui n’avait plus qu’un fils bien loin de se soucier de lui, se réveilla comme la plume dans un encrier ayant l’envie soudaine et irrésistible de raconter une bien étrange histoire : celle de celui qu’il avait poussé en arriver là. Celle de celui… Ou celle de cette « chose ».

Les corbeaux peuvent-ils penser ? Quiconque se poserait cette question ignorerait sans doute les rancœurs les plus sombres hantant celui qui venait de s’envoler. Des pensées effroyables dans lesquelles personne ne voudrait se retrouver et où Alan Lambin rendait son dernier souffle.

2 réflexions sur “[Chronique] Les Couloirs démoniaques de Jean-Marc Dhainaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s