[Chronique] Les galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut

Nombre de tomes : /
Genre : Fantastique, Paranormal
Edition : Taurnada
Date de sortie : 4 juillet 2019
Edition : ebook
Pages :  178 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquez sur l’image ci-dessus

Retrouvez ma chronique de La maison bleu horizon ICI
Retrouvez ma chronique d’Alan Lambin et le fantôme au crayon ICI
Retrouvez ma chronique des prières de sang ICI
Retrouvez ma chronique d’Alan Lambin et l’esprit qui pleurait ICI

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide. Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Encore une fois, merci à la maison d’édition Taurnada et plus particulièrement Joël qui m’a proposé de découvrir la nouvelle aventure d’Alan Lambin de Jean-Marc Dhainaut.

▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Encore une fois quel plaisir de retrouver Alan dans une nouvelle enquête.

Je suis un peu déçue que Mina n’accompagne pas Alan dans son enquête, cependant elle est encore un peu plus présente dans ce tome, le prochain livre sera la bonne occasion pour elle de briller !

Notre cher enquêteur fait un peu d’urbex et rien ne l’effraye (ou si peu), d’ailleurs ça lui sera reproché par la personne sujette aux hantises, qui décidément n’y comprends absolument rien, tellement que l’on se dit qu’il le fait exprès de ne pas comprendre la situation, et surtout de faire si peu confiance à une personne qui tente de l’aider sans lui demande le moindre centime … Une personne vraiment dépassée par les événements, par la vie, la hantise, sa fille, …

La petite fille en revanche est très touchante, malgré le fait qu’elle ait 10 ans, j’avoue que j’aurais donné beaucoup moins à la fillette, car elle ne semble pas très bien comprendre que son ami imaginaire est un fantôme et que le fait de lui parler met son père dans tous ses états.
A 10 ans je préservais mes parents de toutes choses qui puissent les agacer (un mauvais bulletin scolaire pour ne pas le nommer par exemple :p ) Je suis du coup quelque peu dubitative dans tel comportement …

J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage d’Alan qui est de plus en plus réceptif au paranormal et qui laisse de côté ces doutes, aux côtés d’Alan le lecteur embrasse l’irréel avec délectation.

Je vous laisse le résumé en vidéo, pour achever de vous convaincre :

Les citations des galeries hurlantes

« Tu sais ce que l’on raconte des cimetières, mon petit Alan ?

  • Non, Grand-mère. Raconte-moi.
  • Quand on y enterre un nouveau mort, le précédent s’approche de sa tombe et lui dit « Lève-toi, c’est à ton tour de monter la garde ». »

6 réflexions sur “[Chronique] Les galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s