[Chronique] Urbex Sed Lex de Christian Guillerme

Nombre de tomes : /
Genre : Thriller
Edition : Taurnada
Date de sortie : 18 juin 2020
Edition : ebook
Pages :  200 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !

◄►◄►◄►

Je remercie chaleureusement Joël et la maison d’édition Taurnada qui m’a proposé de lire le roman de Christian Guillerme. Un thriller encore une fois très original !

◄► ◄► ◄►

L’urbex, je suis fan, j’en ai fait un peu en amateur, donc forcément quand on me propose de lire un thriller dans cet environnement je dis oui sans réfléchir,  je sais que je vais passer un bon moment ! Je vais parler des points négatifs en premier, pour terminer par le meilleur.

Le petit point négatif que je n’ai pas trouvé très réaliste pour le coup, c’est que nous sommes en présence d’urbexeurs, qui ont un site de photos d’urbex et pour cette mission ci, ils décident de laisser l’appareillage photo à la maison … Le raisonnement des personnages étaient à mon sens incompréhensible …, en revanche pour l’auteur c’était du coup peut-être plus facile d’expliquer les événements qui se déroulent par la suite ^^

Nous avons à faire des gens d’une petite trentaine d’année, en grand besoin d’argent et qui perdent tous cette notion de prudence qu’on a en temps normal… Ils sont plutôt sympathiques, il y a une ambiance bon enfant au sein du petit groupe. Et remplacez le prénom de Fabrice par Mac Gyver et vous avez un aventurier casse cou et malin qui sait bien gérer la pression, mais du coup à quoi servent les trois autres héros ? Si ce n’est de se balancer des « bébés » et « ma puce » toutes les dix lignes ? Ce n’est pas bien méchant, mais du coup ils perdent parfois un peu le statut d’adulte. Et surtout c’est un peu lourd de lire ça tout au long du roman, surtout quand la situation est sous tension… 

Enfin j’ai trouvé vraiment chouette de la part de l’auteur, qu’il nous présente un environnement que peu de romans traitent, c’est hyper original pour le coup et quand en plus le lieu existe bel bien (sanatorium à l’abandon à Dreux), je vous laisse faire les recherches pour vous mettre dans l’ambiance, c’est d’autant plus impressionnant et ça nous laisse penser que Christian Guillerme a fait du repérage sur place afin de pouvoir écrire le roman en ce mettant dans la peau d’un urbexeur (peut-être l’est-il lui-même d’ailleurs).

L’ambiance du bouquin m’a fait penser au film The skulls avec Joshua Jackson, je ne vais pas vous dire pourquoi, mais en tout cas il y a un côté mystérieux qui ajoute du piment à l’histoire ! C’est cette atmosphère qui fait qu’on tourne les pages (virtuelles dans mon cas) de ce livre aussi rapidement et sans doute que les chapitres soient courts ajoute à cette facilité d’avancer vite dans sa lecture, sans avoir une impression de longueur.

Pour finir, c’est une très bonne lecture, on passe un bon moment et on a qu’une envie après avoir terminé le roman, c’est de nous rendre dans le sanatorium, ou à défaut de faire de l’urbex ^^ (Compte tenu de la situation sanitaire actuelle je ne vous conseille cependant pas de prendre de risques inutiles afin d’éviter les urgences en cas de mésaventures).

Les citations de Urbex Sed Lex

Une fraction de seconde, il pense pouvoir s’en sortir si ce qui se situe en contrebas peut amortir sa chute.
Mais que pourrait-il bien se trouver au sol d’une cimenterie à part… Du béton ?

Je confirme, il ne saurait pas reconnaître Charlize Theron de Josiane Balasko !

5 réflexions sur “[Chronique] Urbex Sed Lex de Christian Guillerme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s