[Chronique] Insomnie de Stephen King

Nombre de tomes : /
Genre : Horreur
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 14 octobre 2021
Edition : hardback 
Pages : 717 pages 
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquez ICI

Ralph Roberts, habitant Derry (Maine), la soixantaine, perd sa femme atteinte d’une tumeur au cerveau. Quelques mois plus tard, il commence à souffrir d’insomnies et dort chaque nuit quelques minutes de moins, se réveillant chaque fois un peu plus tôt. Pensant à un contrecoup suite à la mort de sa femme, il essaye de nombreux remèdes, conseillés par ses voisins et connaissances mais rien n’y fait : son état se dégrade lentement, souffrant d’abord de problèmes de mémoire pour ensuite commencer à avoir des hallucinations : le monde se remplit parfois de couleurs vives et il voit les auras des gens.
Ralph, après toutes ces hallucinations, commence à voir des choses vraiment bizarres comme des nains deguisés en docteur avec une paire de ciseaux a la main. Une de ses connaissances, Loïs Chassey, a également des insomnies et voit aussi des couleurs. Ensemble, ils nomment les trois docteurs Clotho, Lachesis et Atropos d’après le nom des Moires. Alors que les deux premiers sont plutôt bienveillants, Atropos est lui au service d’une entité malfaisante nommée le Roi Cramoisi ou le Roi pourpre.
En parallèle, la visite prévue à Derry d’une féministe en faveur de l’avortement et du libre choix des femmes à décider soulève les passions et les haines de la ville, dérapant parfois en violences. Le Roi Cramoisi a l’intention de profiter de cette agitation pour se débarrasser d’un enfant nommé Patrick Danville et a manipulé dans ce but un ancien voisin de Ralph. Celui-ci va avoir la lourde tâche de l’arrêter.

On sent bien que l’auteur a dû lui-même expérimenter l’insomnie pour la décrire aussi bien, décrire l’angoisse d’aller se coucher et d’avoir peur de ne pas dormir (ou dans le cas de Ralph, se réveiller de plus en plus tôt chaque nuit). Toutes les personnes qui croiseront Ralph, vont tenter de lui donner des conseils de grand-mère, le fameux gâteau de miel m’a donné l’eau à la bouche, d’ailleurs. Mais rien ne marche et il vit de plus en plus mal cette drôle d’affection qu’il a.

Stephen king comme bien souvent (si ce n’est a chaque fois) traite des sujets de société bien connus de nos jours, l’homosexualité, les violences conjugales, le féminisme…ect Et je me dis que c’est peut-être pour ça que l’auteur arrive à avoir une carrière florissante et à classer plusieurs de ses livres comme classiques de la littérature de l’horreur. C’est parce que c’est à la fois très moderne ce mode de penser puisqu’en général les auteurs de cette époque (la majorité) étaient encore dans un schéma de pensée à faire passer les personnages féminins pour des nunuches et les hommes à être très machos. On sent bien que Stephen King n’est pas du tout dans la même vibe et que le livre n’a pas vraiment vieilli depuis sa sortie (alors que ça fait quand même 27 ans que le livre a été écrit).

Comme à son habitude l’auteur prend son temps et là où les accros à l’action sautent littéralement au plafond et pensent à jeter le bouquin par la fenêtre, j’ai à titre personnel apprécier cette vie à Derry où il se passe des choses bien étranges. Et je dirais même que Ralph est complètement toqué du coco (je n’avais pas lu le résumé) et j’ai donc été bien surprise de l’arrivée de nos petits docteurs chauves.

Je me suis laissée porter par l’histoire tout au long des 700 pages, sans pour autant trouver que le roman était long. C’était un chouette moment aux côtés de Ralph et Loïs. J’espère que vous aimerez si vous le commencer et si vous l’avez déjà lu n’hésitez pas à me dire si vous avez aimé ou non ^^

5 réflexions sur “[Chronique] Insomnie de Stephen King

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s