[Chronique] Marche ou crève de Richard Bachman / Stephen King

Stephen King sous le pseudo de Richard Bachman. " Il m'a fallu du temps pour comprendre, mais c'est allé plus vite une fois que j'ai surmonté ce blocage mental. Marche ou crève, c'est la morale de cette histoire. Pas plus compliqué. Ce n'est pas une question de force physique, et c'est là que je me suis trompé en m'engageant . Si c'était ça, nous aurions tous une bonne chance. " Ainsi Mc Vries définit-il l'horrible marathon auquel il participe ; marcher le plus longtemps possible, sans jamais s'arrêter, en respectant des cadences. Fautes de quoi, les concurrents de cette longue "longue marche" sont abattus d'une balle dans la tête. Des cent concurrents au départ, il ne restera qu'un seul à l'arrivée qui aura, pour prix de son exploit, la possibilité de posséder tout ce qu'il désire. S'il désire encore quelque chose...

[Chronique] Sleeping beauties de Stephen King et Owen King 

Un phénomène inexplicable s’empare des femmes à travers la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies vengeresses. Bientôt, presque toutes les femmes sont touchées par la fièvre Aurora et le monde est livré à la violence des hommes. À Dooling, petite ville des Appalaches, une seule femme semble immunisée contre cette maladie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, la mystérieuse Evie échappera-t-elle à la fureur des hommes dans un monde qui les prive soudainement de femmes ?

[Chronique Audio Book] Écriture : Mémoires d’un métier de Stephen King 

sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l'écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu'est l'inspiration. Une fois encore Stephen King montre qu'il est bien plus qu'un maître du thriller : un immense écrivain. La vie n est pas faite pour soutenir l'art. C est tout le contraire.

[Chronique] Insomnie de Stephen King

Ralph Roberts, habitant Derry (Maine), la soixantaine, perd sa femme atteinte d'une tumeur au cerveau. Quelques mois plus tard, il commence à souffrir d'insomnies et dort chaque nuit quelques minutes de moins, se réveillant chaque fois un peu plus tôt. Pensant à un contrecoup suite à la mort de sa femme, il essaye de nombreux remèdes, conseillés par ses voisins et connaissances mais rien n'y fait : son état se dégrade lentement, souffrant d'abord de problèmes de mémoire pour ensuite commencer à avoir des hallucinations : le monde se remplit parfois de couleurs vives et il voit les auras des gens. Ralph, après toutes ces hallucinations, commence à voir des choses vraiment bizarres comme des nains deguisés en docteur avec une paire de ciseaux a la main. Une de ses connaissances, Loïs Chassey, a également des insomnies et voit aussi des couleurs. Ensemble, ils nomment les trois docteurs Clotho, Lachesis et Atropos d'après le nom des Moires. Alors que les deux premiers sont plutôt bienveillants, Atropos est lui au service d'une entité malfaisante nommée le Roi Cramoisi ou le Roi pourpre. En parallèle, la visite prévue à Derry d'une féministe en faveur de l'avortement et du libre choix des femmes à décider soulève les passions et les haines de la ville, dérapant parfois en violences. Le Roi Cramoisi a l'intention de profiter de cette agitation pour se débarrasser d'un enfant nommé Patrick Danville et a manipulé dans ce but un ancien voisin de Ralph. Celui-ci va avoir la lourde tâche de l'arrêter.

[Chronique] La part des ténèbres de Stephen King

Les funérailles de Georges Stark avaient été dignes de lui : toute la presse en avait parlé comme elle avait toujours parlé de sa vie d'écrivain célèbre, auteur d'effroyables romans noirs. Pourtant, vivant, il ne l'avait jamais été vraiment puisque George Stark n'était que le pseudonyme - trop encombrant - de Thad Beaumont. Ces funérailles fictives avaient été un spectaculaire coup médiatique. Et si Georges Starks s'était incarné pour de bon ? Quand on a signé les thrillers les plus violent, se venger du double qui vous a "assassiné" est un vrai plaisir...

[Chronique] Running man de Richard Bachman/Stephen King

Ben Richards vit dans un futur proche, en Amérique. Une Amérique contrôlée par The Network. L'opinion publique est forgée par Free-Vee, une télévision obligatoire dans tous les foyers. Les pauvres n'ont aucun espoir, n'auront jamais de travail décent, de conditions de vie décentes, de mort décente. A moins qu'ils ne participent aux jeux. Afin de soigner sa fille et de sauver sa femme de la prostitution, Ben Richards est volontaire pour les jeux et il est sélectionné pour le jeu ultime : le Running Man. L'objectif du jeu : survivre aussi longtemps que possible. Il doit se filmer 2 fois par jour pour prouver qu'il est encore en vie et aussi pour faire monter l'audimat. S'il survit 1 mois, il a gagné. Sinon, la personne qui le tue reçoit un prix du Network.

[Chronique] Les Tommyknockers (Intégrale) de Stephen King

Au cours d'une promenade en forêt, Bobbi Anderson trébuche sur un morceau de métal qui dépasse du sol. Intriguée, elle commence à creuser pour ne s'arrêter que de nombreuses heures plus tard, ayant travaillé en état de transe. Dégageant progressivement une structure gigantesque, elle se rend compte qu'il s'agit d'un vaisseau extraterrestre. Une fois exposé à l'air, le vaisseau exerce une influence sur la population de la petite ville de Haven, donnant des idées révolutionnaires aux gens, mais les transformant petit à petit en créatures non humaines dénuées de tout sens éthique. Le poète James Gardener, un ami de Bobbi, arrive à Haven à ce moment-là et est immunisé aux effets du vaisseau grâce à une plaque en métal qu'il a dans la tête suite à un accident. Il se rend compte assez vite que quelque chose ne va pas chez Bobbi et le reste des habitants de Haven et va faire son possible pour arrêter le cours des évènements.

[Chronique] Cell by Stephen King VO

a speed that could not have been foreseen by even the most pessimistic futurist. By Halloween, every major city from New York to Moscow stank to the empty heavens and the world as it had been was a memory.' The event became known as The Pulse. The virus was carried by every cell phone operating within the entire world. Within ten hours, most people would be dead or insane. A young artist Clayton Riddell realises what is happening. And together with Tom McCourt and a teenage girl called Alice, he flees the devastation of explosive, burning Boston, desperate to reach his son before his son switches on his little red mobile phone…

[Chronique] La peau sur les os de Stephen King

Billy Halleck, bon époux, bon père, vit dans le Connecticut et exerce son métier d'avocat à New York. Boulimique, il pèse plus de cent kilos. Un jour, il tue accidentellement en voiture une vieille gitane. Sa position de notable lui vaut de n'être condamné qu'à une peine de principe et les Gitans sont expulsés de la ville. C'est alors que Billy commence à maigrir, et de plus en plus. Il a beau se gaver, rien ne peut enrayer cette perte de poids qui risque l'amener à une issue fatale. Terrifié, il comprend alors que le chef de la tribu gitane lui a jeté un sort...

[Chronique] 22/11/63 de Stephen King

Jake Epping est un enseignant d'anglais à Lisbon Falls, dans le Maine, qui se fait un revenu complémentaire en enseignant aux adultes dans le programme GED. Il reçoit un essai de l'un des étudiants : une histoire macabre, déchirante, au sujet d'une nuit il y a 50 ans quand le père d'Harry Dunning est arrivé à la maison, a tué sa mère, sa soeur et son frère avec un marteau. Harry s'en est sortit avec une jambe mal en point, comme le prouve sa démarche actuelle. Un peu plus tard, Al, l'ami de Jake, lui raconte un secret : sa boutique est un portail vers 1958. Il enrole Jake dans une folle mission afin d'empêcher le meurtre de John Kennedy. Ainsi sa nouvelle vie en tant que Jakes George Amberson, son nouveau monde d'Elvis et JFK, un monde de grosses voitures américaines, d'un solitaire en difficulté nommé Lee Harvey Oswald et d'une bibliothécaire prénommée Sadie Dunhill, qui devient l'amour de Jake et qui transgresse les règles normales du temps.

[Chronique] L’institut de Stephen King

Au milieu de la nuit, dans une maison d’une rue calme de la banlieue de Minneapolis, des intrus assassinent en silence les parents de Luke Ellis et l’embarquent dans un SUV noir. L’opération prend moins de deux minutes. Luke se réveillera à l’Institut, dans une chambre qui ressemble à se méprendre à la sienne, sauf qu’il n’y a pas de fenêtres. Et derrière sa porte se trouvent d’autres portes, derrière lesquelles se trouvent d’autres enfants aux talents spéciaux – télékinésie et télépathie – qui sont arrivés ici de la même manière que Luke : Kalisha, Nick, George, Iris et Avery Dixon âgé de 10 ans. Ils sont tous dans la Moitié Avant. Luke apprend que d’autres sont passés à la Moitié Arrière, "comme les motels crasseux", déclare Kalisha. "On y entre, mais on n’en ressort pas."
Dans la plus sinistre des institutions, la directrice Mme Sigsby et son personnel s’efforcent sans merci à extraire de ces enfants la force de leurs extraordinaires dons. Il n’y a pas de scrupules ici. Si vous faites ce qu’on vous dit vous recevez des jetons pour les distributeurs automatiques. Si vous ne le faites pas, la punition est brutale. À chaque nouvelle victime qui disparaît dans la Moitié Arrière, Luke devient de plus en plus désespéré à l’idée de sortir et de chercher de l’aide. Mais personne ne s’est jamais échappé de l’Institut.

[Chronique] Le fléau (Intégrale) de Stephen King

Malgré toutes les précautions, un virus s'échappe d'un centre de recherches de l'armée américaine. Son taux de contamination serait de 99.4 %. Une épidémie de "super-grippe" se répand alors, d'abord en Amérique, puis dans le monde entier. La civilisation s'effondre, totalement ravagée. Seuls une poignée de survivants naturellement immunisés au virus parviennent à survivre.
Les survivants commencent à avoir des rêves. Certains voient une vieille femme, Abigaël, d'autres un Homme Noir, sans visage et ténébreux : Randall Flagg. Autour de ces deux figures vont se constituer deux communautés, qui vont s'affronter, répétant la perpétuelle lutte entre le Bien et le Mal. La Mère Abigaël va devenir le guide spirituel de l'une des deux factions et les conduire jusqu'à la ville de Boulder, dans le Colorado, où ils vont s'évertuer à rebâtir une société. De son côté, Flagg a rassemblé ses partisans à Las Vegas où il fait régner l'ordre et la discipline, utilisant les moyens les plus extrêmes comme punition pour les contrevenants.

[Chronique] Peur bleue de Stephen King

La ville de Tarker's Mills, dans le Maine, vit dans la terreur du meurtrier de la pleine lune qui commet tous les mois un horrible crime. Marty Coslaw, un jeune garçon de onze ans paraplégique, est le premier à lui échapper, lui crevant l'oeil gauche avec un pétard du 4 juillet. Livrant son témoignage à la police, il leur affirme que le meurtrier n'est autre qu'un loup-garou mais les policiers mettent cette affirmation sur le compte de son jeune âge. Marty va donc devoir finir le travail lui-même.

Bookhaul spécial Stephen King de février 2020

Bonjour, bonjour, Un petit bookhaul qui concerne mon nouvel auteur chouchou depuis quelques temps. J'achète donc d'occasion les romans de l'auteur qui me tentent le plus ! Voici les ajouts à ma PAL. 22/11/63 a eu un petit accident de peinture comme vous pouvez le voir ... C'est pas moi j'ai rien fait, je l'ai … Lire la suite de Bookhaul spécial Stephen King de février 2020

[Chronique] Chantier de Stephen King

" Expropriation pour cause d'utilité publique " : pour un brave type qui vit depuis vingt ans dans sa maison, qu'est-ce que ça veut dire ? Du second étage de la blanchisserie où il travaille, Bart Dawes suit l'évolution du chantier.
La large cicatrice brune, couverte d'un cataplasme de boue, engloutit déjà le parc de Hebner Avenue où il amenait son fils quand il était petit... Des Huns ! Des barbares ! qui détruisent, arrachent, nivellent tout. Et pour quoi faire ? Extension de l'autoroute 794 ! Parce qu'un morveux de géomètre a décidé qu'elle passerait par là... Et les voisins s'en vont un à un. Bart, lui, veut se battre. Seul contre tous.
David contre Goliath ! Mais comment ? Se barricader ? Faure sauter le chantier ? Et après...