[Chronique] Les partenaires de John Grisham

Nombre de tomes : /
Genre : Thriller
Edition : Pocket
Date de sortie :  2006
Edition : Poche
Pages :  540 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Comment David Zinc, 31 ans, brillant avocat dans un prestigieux cabinet d’affaires de Chicago, a-t-il pu se retrouver employé chez Finley & Figg, un cabinet juridique minable ? Tout commence ce matin-là, à 7h30 tapantes. Au moment de franchir le seuil de l’extraordinaire gratte-ciel qui abrite son bureau, David est submergé par l’angoisse. La tête lui tourne, il suffoque. Sans plus réfléchir, il fait demi-tour et se réfugie au bar du coin. En fin de journée, ivre mort, il atterrit sans savoir comment chez Oscar Finley et Wally Figg. Depuis vingt ans ces deux-là se chamaillent pour faire tourner leur boutique d’arnaques miteuses. Mais cette fois-ci, c’est sûr, ils sont sur le coup du siècle : ils attaquent en justice le géant pharmaceutique Varrick, dont le nouvel anticholestérol est accusé de provoquer des infarctus. Enfin le grand jour arrive ! Mais au procès, tout déraille. Et David se retrouve seul pour plaider la première grosse affaire pénale de sa carrière.

Plus qu’un thriller c’est plus un livre juridique un peu à la sauce Suits ou encore The good wife, j’adore ce genre, il y a une sorte d’enquête, puisque les avocats aux USA, font aussi des enquêtes pour dénicher l’info.

J’ai adoré les légers traits d’humour qui font vraiment l’ambiance du roman, il est rare que je m’esclaffe tout haut quand je lis un livre et bien avec « Les partenaires » ça n’a pas raté lol.

Je pense que ceux n’aiment pas trop les thrillers ou même l’univers juridique, auront trouvé des longueurs absolument interminables, pour ma part j’ai plutôt apprécié ce point-là qui nous permet de comprendre le cheminement de l’affaire et surtout de bien explorer le caractère de nos personnages.

Les personnages principaux sont haut en couleur, avec des caractères un peu particulier et c’est vraiment tordant et ça contre balance bien avec l’univers carré et un peu routinier de la justice américaine, qui peut être un peu « inintéressant » parfois.

L’histoire est centrée surtout sur Varicks Labs et notre petit cabinet Finley & Figg, cependant en parallèle ont suit aussi d’autres affaires portées par David le nouvel employé du cabinet. Et on a une belle palette des sociétés contre lesquelles ont peut avoir à faire et on peut même dire que c’est « Le bon, la brute et le truand » dans ce cas précis.

Bref, Les partenaires une très bonne lecture en ce qui me concerne !!

4 réflexions sur “[Chronique] Les partenaires de John Grisham

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s