[Chronique] Philadelphia de Christopher Davis

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporain
Edition : Pocket
Date de sortie : 1994
Edition : poche
Pages : 218 pages 
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Un jeune et brillant avocat, Andrew Beckett, se retrouve abusivement licencié par ses employeurs lorsqu’ils découvrent qu’il est atteint du sida. Il décide de porter l’affaire devant les tribunaux et choisit pour défenseur un jeune avocat idéaliste, Joe Miller, qui surmonte ses préjugés concernant la vie privée de son client pour faire triompher la justice…

Le roman est très touchant et il ne verse pas dans le larmoyant comme on peut le voir dès qu’on touche à des tabous de société, il met l’accent la discrimination homosexuelle au sein de la société des années 90, dans un grand cabinet d’avocats.

J’ai hâte de découvrir le film qui m’a l’air d’être lui aussi une pépite (forcément avec Tom Hanks allez-vous me dire).

C’est un très bon roman sur fond de procès, entre un ex employé et son ancienne firme, ça me fait un peu penser au style de John Grisham, ça m’a un peu fait penser au livre Les partenaires de l’auteur. Dans Philadelphia évidemment l’histoire s’articule autour du sida puisque Andrew en est atteint.

Le roman est à la fois très humain, tendre, doux et à la fois très « moderne » dans sa façon de penser dans le sens ou il est très inclusif comme ça se fait un peu plus aujourd’hui ^^

Bilan c’est une chouette lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s