[Chronique] Dry de Neal Shusterman et Jarrod Shusterman

Nombre de tomes : /
Genre : Science-Fiction
Edition : Robert Laffont (Collection R)
Date de sortie :  22 novembre 2018
Edition : ebook
Pages :  450 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Je l’avais dit sur twitter après avoir fini Dry, mais ce livre devrait être au programme dans les écoles, pour faire prendre conscience que l’eau est précieuse ! Ce bouquin est vraiment d’une utilité publique rare, au lieu d’étudier Victor Hugo ou Zola qui sont imbuvables en 6eme je propose qu’on lise DRY de Neal Shusterman et Jarrod Shusterman (La fille qui pense avoir un pouvoir sur l’éducation nationale lol).

Je vois très bien le livre en adaptation au cinéma aussi … (Je prends mes désirs pour des réalités ? Oui peut-être lol)

Le spectre de l’eau est autant présent dans le récit qu’il le sera dans votre réalité, vous allez vraiment prendre conscience de la valeur de cette petite chose qu’on croit acquise, car elle coule à votre robinet aussi facilement que le soleil se lève le matin. Et là où vous êtes chanceux c’est que la sécheresse vous aller la vite uniquement à travers le bouquin. Je ne vous dis pas ô combien il est agréable de voir une tasse de thé en lisant ce bouquin.

Vous imaginez bien que quand le manque d’eau se fait sentir sur plusieurs jours et que l’on en ai à chercher juste une petite bouteille d’eau ou de soda dans une voiture l’heure est grave et les gens perdent complètement la boule et se transforment vraiment un monstre et le bouquin le souligne très bien dans une partie qui s’intitule « Trois jours de l’homme à l’animal  » et bien c’est tout à fait le cas, les gens sont prêts à tout !!!!

Petit bilan de ma lecture, ce n’est pas un coup de coeur, mais c’est néanmoins une excellente lecture !!! Qui vous ouvre les yeux si ce n’est pas déjà fait sur la valeur de ce que vous avez !

 

Les citations de Dry

Parfois, on ne s’aperçoit qu’on a soif qu’à la première gorgée. Vous voyez ce que je veux dire ? Et bien soudain, il m’a suffi de regarder le frigo pour ressentir cette soif.

Je sonde l’obscurité. Des centaines d’yeux sont rivés ers moi. Ils puisent dans la nuit. Mon sang se glace. En cet instant, je ne saurais dire si. E sont des moutons ou des loups qui me font face.

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] Dry de Neal Shusterman et Jarrod Shusterman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s