[Chronique] De l’intérieur : Voyage au pays de la désillusion de Cécile Duflot

Nombre de tomes : / 
Genre : Biographie
Edition : Fayard
Date de sortie : 2014
Edition : paperback 
Pages : 233 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquer ICI

J’y ai cru. J’ai cru en François Hollande, en sa capacité de rassemblement. J’ai cru en nous tous. Je me suis trompée. J’ai essayé d’aider le président de la République à tenir ses promesses, de l’inciter à changer la vie des gens, de le pousser à mener une vraie politique de gauche. Et j’ai échoué. Alors je suis partie. J’ai voulu livrer le récit de mon voyage dans les coulisses du pouvoir. Avec sincérité, en reconnaissant mes erreurs, en rappelant aussi comment de belles batailles ont été gagnées, en racontant sans fard comment les choses se passent  » de l’intérieur « , sans cacher qu’être une femme ministre, écologiste, mère de quatre enfants est souvent difficile. 
J’ai refusé de rester ministre parce que pour moi la politique n’est pas l’art du renoncement, et parce que j’ai la conviction qu’il existe un autre chemin possible : celui de l’écologie.

Le livre commence fort, il sonne comme un titre « putaclic » pardon pour le mot mais c’est comme ça que je l’ai ressenti quand j’ai lu « Pourquoi j’ai quitté le gouvernement« , je me suis dit oula, ça démarre bien, le livre va en faire des caisses, ça va verser dans les tirades à la Calimero … Bon au final je me suis pas mal trompée !!!

D’entrée de jeu, Cécile Duflot nous dit qu’elle est une personne honnête et qu’elle est restée comme ça dans son poste de ministre et après avoir lu Comment est Melenchon en vrai, on peut dire que l’ex ministre du logement a su rester honnête sans pour autant rentrer dans le lard des gens comme Jean-Luc Mélenchon peut le faire….

Le livre de Cécile Duflot nous prouve que tous les politiciens ne sont pas des pourritures ou des vendus, mais qu’ils évoluent dans un univers où il y en a beaucoup effectivement et que chacun essaye d’avoir une part du gâteau pour son budget, tout en restant à son poste sans craindre un limogeage, car ils disent un peu trop leur opinion (qui ne va pas dans le même sens que le gouvernement) devant les médias.

Elle a cristallisé ce que je pensais de François Hollande, un homme qui ne veut jamais dire non, ni décevoir personne, mais qui (on a l’impression) brasse plus d’air qu’il ne fait évoluer les choses.

On constate aussi à quel point il est difficile d’évoluer dans le monde politique, mais encore plus quand on est une femme et encore plus quand on est écolo, c’est vraiment l’accumulation des petits rien comme ça qui fait que sa situation n’est absolument pas enviable même si les ministres perçoivent un salaire conséquent qui va avec.

Bilan, c’est une belle découverte, car je ne connaissais absolument pas cette ministre et je ne crois pas avoir déjà lu le récit de l’un d’eux sur les missions de son poste au sein de l’Elysée, c’est très intéressant !

7 réflexions sur “[Chronique] De l’intérieur : Voyage au pays de la désillusion de Cécile Duflot

  1. J’avoue que le « moi je suis honnête dans un milieu de requins » me laisse dubitative, étant persuadée qu’à un certain niveau de responsabilités, ils ont tous des squelettes dans le placard…
    Mais c’est intéressant de lire l’expérience d’une femme dans un milieu dominé par les hommes 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s