[Chronique] Très chère Sadie de Sophie Kinsella

Nombre de tomes : /
Genre : Chick-lit
Edition : Belfond (Mille comédies)
Date de sortie : 2010
Edition : paperback
Pages :  474 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus

Lara, vingt-sept ans, est dans une mauvaise passe : son fiancé est parti tomber amoureux d’une autre, son associée fait la fête sur une plage à Bali pendant que leur business de recrutement frôle dangereusement la faillite, et la voilà forcée d’assister à la crémation d’une très vieille grand-tante qu’elle a dû voir cinq fais tout au plus. Heureusement, Lara n’est pas seule. Car voici que surgit Sadie : une fille épatante, tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons ; une vraie diablesse qui a aussi le chic pour apparaître aux moments les plus inopportuns et qui cultive une curieuse obsession pour un mystérieux collier. Au contact de cette nouvelle amie, Lara va comprendre qu’ajouter un peu de vintage, un brin de fantaisie et une touche de magie peut résoudre bien des soucis. Mais qui est vraiment cette très chère Sadie ?

67281180_10219757219864203_2819657699250143232_n

Quel type d’auteur peut inventer un personnage fantôme qui à la personnalité d’un enfant de 7 ans mal élevé et sans jugeote ? Ok ça rajoute un effet cocasse et comique au récit mais … What the fuck quoi !! En tout cas c’est la personnalité de Sadie, morte à l’âge 105 ans qui rajeuni et qui retrouve ces 23 printemps, avec un caractère affreux d’enfant pourrie gâtée, j’aurais aimé lui donner des claques.

Néanmoins on beau donner le mauvais rôle à Sadie, c’est quand même grâce à elle que Lara va pouvoir s’ouvrir un peu monde, en étant moins obtus. En se faisant davantage confiance et en croyant en elle-même alors que jusqu’à présent elle ressassait sa rupture avec son petit ami de l’époque.

Comme toujours avec Sophie Kinsella les personnages sont un peu gauches et se laissent toujours envahir par les autres, j’aurais pu aisément voir Rebecca Bloomwood dans le rôle de Lara, c’est dommage d’inventer d’autres personnages qui sont si ressemblant avec ceux qui existent déjà … Avec une histoire qui se termine toujours bien.

Cependant, on passe un excellent moment aux côtés de Lara et Sadie et on apprécie de les voir partir en guerre contre le mystérieux voleur du collier, il s’en suit toujours des situations rocambolesques où elles sont à deux doigts de l’avoir en plus.

Ce n’est donc pas un roman très mémorable, mais il est très divertissant et très léger en bref parfait pour l’été, ou un jour de congés.

Les citations de Très chère Sadie

Mentir à ses parents, c’est agir pour leur bien. Une façon de les protéger. Prenez mes parents. S’ils étaient au courant de ma vie réelle et de l’état de mes finances/amour/impôts, il y aurait une crise cardiaque.

4 réflexions sur “[Chronique] Très chère Sadie de Sophie Kinsella

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s