[Chronique] Tonight the streets are ours by Leila Sales VO

 

Nombre de tomes : /
Genre : Romance, Young-Adult
Edition : Farrar, Straus and Giroux
Date de sortie : 2015
Edition : Hardback
Pages : 344 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus

Recklessly loyal.

That’s how seventeen-year-old Arden Huntley has always thought of herself. Caring for her loved ones is what gives Arden purpose in her life and makes her feel like she matters. But lately she’s grown resentful of everyone—including her needy best friend and her absent mom—taking her loyalty for granted.

Then Arden stumbles upon a website called Tonight the Streets Are Ours, the musings of a young New York City writer named Peter, who gives voice to feelings that Arden has never known how to express. He seems to get her in a way that no one else does, and he hasn’t even met her.

Until Arden sets out on a road trip to find him.

During one crazy night out in New York City filled with parties, dancing, and music—the type of night when anything can happen, and nearly everything does—Arden discovers that Peter isn’t exactly who she thought he was. And maybe she isn’t exactly who she thought she was, either.

58707987_10219121305766748_2228045698190802944_n

Si vous aimez l’action, c’est clairement pas un livre comme celui-ci qu’il vous faut. Car concrètement les personnages racontent leur vie, une vie normale, donc ne vous attendez pas à une vie trépidante d’ado qui sort beaucoup ^^

J’ai trouvé le personnage d’Arden assez plate, c’est le genre de personne sans trop personnalité, la bonne poire que les gens aiment avoir dans le cercle d’amis car c’est toujours pratique d’en avoir une sous le coude. J’ai vraiment eu pitié d’elle et je sais malheureusement que ce type de personnes existent (je prie pour elle ^^) et ça m’a un peu fait de la peine de lire ce qu’elle raconte de sa petite vie tranquille qui est chamboulé par les autres. On répercute les actions de nos parents paraît-il et bien elle répercute un peu ce que fait sa mère … C’est tellement triste.

Cependant malgré le peu d’action, on ne peut pas dire que je me suis ennuyée. La grande aventure que va vivre Arden est d’ailleurs complètement inattendue et j’ai beaucoup apprécié qu’elle prenne sa vie en main, et qu’elle ouvre un peu les yeux sur sa vie et sur les gens dans son entourage.

Le personnage de Peter est aussi un personnage que j’ai bien aimé, il n’est pas parfait et il pourrait même passer par un petit con, mais personnellement j’ai bien aimé qu’il soit comme vous et moi, et non pas un personnage de papier avec des traits de caractères accentués.

Pour finir oui c’est une lecture young adult mais c’est aussi une histoire toute douce, les sujets de l’adolescence sont vraiment bien traités, le seul point négatif c’est que le début est légèrement long.

Les citations de onight the streets are ours

My dad says that I don’t want to pursue a career as a writer because writers are—What did he say? Something like « congenitally miserable alcoholics. » If he’s right, then I guess I’ll fit right in!

No matter how many customers I check out, no matter how quickly, eventually another customer will always come along. It’s impossible to feel like you’re making any actual progress because there is no finish line. If this is what actual full-time employment is like, I don’t ever want to get a job.

Une réflexion sur “[Chronique] Tonight the streets are ours by Leila Sales VO

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s