[Chronique] La vie commence à 20h10 de Thomas Raphaël

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporain
Edition : J’ai lu
Date de sortie :  2 juin 2012
Edition : Paperback
Pages :  507 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Sophie peine à terminer sa thèse à Bordeaux. Elle croise Joyce Verneuil, productrice de télévision, à qui elle fait lire son premier roman, refusé par plusieurs éditeurs. Joyce lui promet de recommander son manuscrit à un grand éditeur parisien, mais à la condition que Sophie la suive dans la capitale et travaille avec elle. Marc, son compagnon, et sa mère ne sont pas d’accord, mais sont-ils obligés de le savoir ?

48407606_10218151809809955_6156684341477900288_n

Si vous avez aimé le diable s’habille en Prada, vous aimerez alors La vie commence à 20h10.

Sophie est un gentil paillasson (oui vous avez bien lu) qui tente de terminer sa thèse, afin de trouver par la suite un poste de directrice de conférence. Dans le même laps de temps elle écrit aussi un roman qu’elle rêve de voir publier mais … les choses sont ce qu’elles sont et elle n’a que des refus.

Bref on a une héroïne (encore) bien peu combative, avec bien peu d’estime de soi. Avec une mère qui s’intéresse plus à sa carrière qu’à sa fille et un compagnon bien que très gentil (quoi que…), trop élitiste.

Sophie ayant une chance de malade se trouve non seulement un job bien payé, mais en plus la possibilité de faire publier son roman. Je commande la même chose que la dame SVP !!

Jusque là tout allait bien j’aimais beaucoup le roman, car Sophie prenait enfin du caractère et de la confiance en elle. Et c’était quand même très agréable à lire. Bien qu’elle mente en permanence à son compagnon sur les nombreux mois qu’elle passe à Paris du coup, elle trouve toujours des excuses bidons … C’est un peu saoulant du coup (je trouve) car on se dit qu’elle ne va avoir que ce qu’elle mérite (un bon gros fail).

Mais à 100 pages de la fin revirement de situation et j’avais juste envie de baffer Sophie, qui veut le beurre, l’argent du beurre, le sourire de la crémière et les ustensiles de celle-ci. Après tant de péripéties, il ne se passe rien ou plutôt si un gros twist et on se dit qu’elle n’a absolument pas de cerveau (enfin c’est ce que je me suis dit lol). Et si je connaissais une personne dans mon entourage qui avait agi comme elle, je vous avoue que je lui aurai dit qu’elle était bien bête.

Les citations de La vie commence à 20h10

Le danger, surtout, avec les mails, c’est que ça implique d’aller sur internet. Une fois le navigateur ouvert, il y a la tentation d’aller voir un site d’information. Puis un blog. Puis un second. J’atterrissais sur Facebook, et là c’était foutu.

Le malheur des enfants qui grandissent trop vite : ils doivent attendre ensuite que les autres les rattrapent.

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] La vie commence à 20h10 de Thomas Raphaël

  1. Dis donc j’adore cette chronique ! Je ne connais pas le livre mais je n’aime pas lire et me rendre compte après avoir passé du temps avec des personnages, qu’ils sont énervants et font n’importe quoi. Je vais peut être pas le lire dans ce cas

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s