[Chronique] L’euthanasiste de Guy Lecourt

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporain
Edition : Les 3 colonnes
Date de sortie : 24 février 2022
Edition : paperback
Pages :  222 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Après quelques années passées dans un lycée catholique, Sébastien choisit de se consacrer à Dieu et de rentrer dans les ordres pour devenir prêtre. Mais la vie en décide autrement et lui fait embrasser le métier d’infirmier tout en gardant, au fond de lui, cette obsession de soulager la misère des Hommes.
De l’Afrique au sud de la France, ce soignant va connaitre une carrière mouvementée dans laquelle il se retrouve confronté à des êtres en fin de vie enfermés dans la douleur.
Quitte à enfreindre la loi, il fera tout pour donner une fin digne à ses patients.


Guy Lecourt est né le 1er septembre 1947 à Tulle. Après plusieurs années d’études dans un lycée militaire, il s’est orienté vers une carrière médicale. Il a commencé à écrire en 2016 en publiant des éditoriaux dans une revue spécialisée. Depuis, il est l’auteur de plusieurs ouvrages.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

Je souhaite remercier chaleureusement la maison d’édition Les 3 colonnes pour m’avoir fait découvrir le roman de Guy Lecourt.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

On peut au premier abord penser que ça va être une lecture difficile et laborieuse. Et pourtant ce livre pourra trouver son lecteur chez les pour et les contre la fin de vie dans la dignité. Il est beau, poétique et très tendre. C’est aussi une ode au personnel médical qui exerce un métier avec passion envers et contre tous, malgré le mépris du gouvernement à fermer plus de lit qu’il n’en faut.

Vous l’aurez bien compris j’ai adoré L’euthanasiste, l’auteur traite avec brio un sujet tabou en France et il le fait avec une telle douceur et une compréhension certaine du personnel soignant, mais aussi des patients que ça en est effrayant.

Après le gros scandale actuel sur les EPHAD, je me dis que je suis bien contente que ma petite mamie ne soit pas dans un endroit pareil, seule et humiliée. Même si l’EPHAD dans lequel travail Sébastien, notre personnage principal n’est pas aussi affreux que certains « vrais » établissement le sont… ça en fait froid dans le dos quand même.

En parlant du personnage principal, l’auteur a choisi d’en faire un homme doux et sensible, un écorché vif, que l’hypocrisie de notre société brise un peu plus chaque jour et qui ne se résout pas respecter la loi au mépris de la douleur de ses patients. Le point de vue est clairement orienté par la vision de l’auteur, il n’empêche qu’il n’en est pas moins poignant !!

La plume de Guy Lecourt est simple et accessible, elle n’en reste pas moins très descriptive de la psychologie des personnages, ce qui en fait un récit doux et d’une patience infinie et par conséquent très addictif.

Pour finir, je dirais que c’est un livre à mettre entre toutes les mains, pour plus de compréhension du point de vue des patients souffrants de pathologies lourdes et incurables (seniors dans notre cas), mais aussi du point de vue du personnel soignant. Le tout enrobé dans une bienveillance et une indulgence à l’égard des choix de chacun.

2 réflexions sur “[Chronique] L’euthanasiste de Guy Lecourt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s