[Chronique] L’affaire Dunkel de Manuel Masse

Nombre de tomes : / 
Genre : Thrillers
Edition : Nouveaux Auteurs
Date de sortie : 5 juillet 2018
Edition : paperback 
Pages : 720 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquer ICI

Côte d Azur, un groupuscule extrémiste menace Sanctus, une firme de l agrochimie. 
La police retrouve un cadavre mutilé. 
Arthur Hem, ancien agent secret reconverti dans l’archéologie et le vol d œuvres d art, prépare un coup visant le PDG de Sanctus, Rolf Dunkel. 
Au cours d une soirée de gala donnée par Dunkel, il rencontre Alia, sa troublante collaboratrice, et se retrouve aux prises avec deux truands complètement loufoques. Hanté par son passé, il est entraîné par un journaliste ambitieux dans une enquête périlleuse d’ où va émerger un scandale environnemental et humanitaire.

Je ne sais pas si mon avis sera bien représentatif, car j’ai fini par abandonner ma lecture après 500 pages, j’arrivais plus à m’intéresser au destin du personnage principal, ni à l’histoire … On ne peut pas dire que le livre est mauvais attention, mais j’ai perdu mon intérêt au fil de la lecture.

Le principalement problème qu’il y a dans le roman, selon moi, c’est qu’on n’arrive pas à s’attacher ou s’intéresser au personnage. L’auteur a choisi de nous présenter un homme brisé en héros, il a perdu sa famille et essaye de continuer sa vie et le but que s’était fixé sa femme Jane. Malheureusement, si on compte sur le background de son personnage pour le rendre sympathique c’est déjà qu’on démarre mal dans un récit.

Mais le problème de personnage va bien au-delà du personnage principal… Les hommes du roman (Personnages secondaires) sont quasiment tous assez misogynes, ce sont des « méchants » et là encore ce n’est pas parce que tu es un gangster/le méchant de l’histoire que tu es supposé être misogyne et inversement, mais là encore Manuel Masse a choisi de construire des personnages masculins plutôt cliché.

Et le personnage féminin de l’histoire c’est une poule de luxe brune aux mollets galbés et à la peau diaphane et qui fume comme un pompier, pourquoi je vous donne cette description ? C’est parce que c’est répété plusieurs fois au fil des pages et que par conséquent c’est lourd… L’unique personnage féminin est décrit sous toutes les coutures, alors qu’on ne sait même pas comment est le personnage principal et c’est encore une facilité dans le récit, sexualisé le personnage féminin pour mettre du glamour dans le récit qui se passe sur la French Riviera aka environnement qui doit être glamour et blindé de fric.

Rolf le gros méchant de l’histoire est allemand là aussi c’est un raccourcit un peu facile, s’il avait été Russe on aurait pas pu faire pire. Sinon, Alia est supposé être sa maîtresse, mais on ne nous dit même pas que Rolf est marié j’ai trouvé ça drôle ^^ Mais quoi qu’il en soit cette charmante Alia a bien le rôle de la croqueuse de diamant.

Par ailleurs, en terme d’enquête le roman est plutôt bon, on sent bien que l’auteur a planché sur le sujet, il a pensé à toutes les situations et le rythme ne nous laisse pas le temps de reprendre notre souffle, cependant avec 700 pages il a forcément des longueurs et c’est là que j’ai décroché du roman après plus de la moitié je n’arrivais juste plus à aller plus loin, je voulais en finir. J’ai bien tenté de ne lire que les dernières pages, mais forcément j’ai rien compris donc j’ai décidé d’abandonner. Pourtant, d’habitude je n’ai pas peur de lire des gros livres, mais là c’était plus possible pour moi.

4 réflexions sur “[Chronique] L’affaire Dunkel de Manuel Masse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s