[Chronique] Kay Scarpetta T1 : Postmortem de Patricia Cornwell 

Nombre de tomes : 25
Genre : Policier, Enquête
Edition : Le livre de poche
Date de sortie : 1995
Edition : poche
Pages :  288 pages
Ma Note : ★★★☆☆
Où le trouver : Cliquer ICI

Ça y est. Le tueur a de nouveau frappé… Une jeune femme d’une trentaine d’années, cette fois. La quatrième en deux mois. Une noire et trois blanches. Étranglées. Violées. La ville de Richmond a l’habitude du meurtre. Elle se classe deuxième, aux États-Unis, pour son taux de criminalité. Mais il s’agit généralement de règlements de comptes, pas de crimes sexuels de ce genre… Un « serial killer » ? Un échappé d’un asile ou d’une prison qui frappe au hasard ? Le Dr Kay Scarpetta n’en croit rien. Elle a sa petite idée. Et le temps presse. Hélas, quand on est femme et médecin légiste, la vie n’est pas facile. On cherche plus souvent à vous mettre des bâtons dans les roues et des espions dans l’ordinateur qu’à vous faciliter la tâche…

Je n’ai pas trouvé ce premier tome du saga à succès de Particia Cornwell transcendant. Un roman sympathique, mais sans plus. Je l’explique par le fait qu’il soit sorti en 1995… De fait, les moeurs étaient sans doute différentes et l’héroïne inventée par l’autrice est assez banale, bien qu’ayant une position de pouvoir, n’en reste pas moins, un personnage fadasse.

En effet, Kay Scarpetta bien que n’ayant pas d’enfant s’occupe de sa nièce dont la mère indigne l’a laissé entre les mains de sa soeur. C’est donc supposé nous attirer un peu de sympathie envers un personnage fort qui a aussi une faiblesse qui se trouve être l’enfant du bouquin. Cependant, Patricia Cornwell à quand même décidée d’ajouter un peu de sel et de donner une véritable utilité, un don (son QI) à cette enfant.

Le profil du tueur en revanche est un peu original, ça me fait penser à la série Esprit Criminel ou l’équipe d’enquêteur trouve un indice qui va détricoté toute l’affaire et grâce à quoi le tueur se fera prendre. C’était vraiment sympa à lire. L’autrice connaît son sujet en terme médicaux et détail technique et absolument rien n’est laissé au hasard.

Même le profil des flics qui accompagnent le personnage principal sont eux aussi très crédible (enfin disons qu’ils collent à l’image Hollywoodienne qu’on nous a donnée depuis toutes ses années^^) J’avais vraiment l’impression de me croire dans une série. Ils se mettent tous la pression les uns les autres.

Bilan, je vais continuer avec plaisir la série avec Kay Scarpetta !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s