[Chronique] Deux justicières de Sylvie Baron

Nombre de tomes : / 
Genre : Drame
Edition : De Borée
Date de sortie : 1er septembre 2022
Edition : Paperback
Pages : 272 pages 
Ma Note : ★★★★☆
Où le trouver : Cliquer ICI

Joséfa et Alice n’étaient pas faites pour se rencontrer. La première, femme de ménage usée par le travail, est dotée d’un caractère bien trempé ; la seconde, architecte d’intérieur, ne connaît que la ouate de son univers bourgeois et la satisfaction professionnelle que lui procure son métier. Joséfa et Alice sont pourtant liées depuis le soir où leurs filles, Lydia et Kathleen, ont été victimes d’un chauffard. Alors qu’Alice, de plus en plus inaccessible, se mure dans sa douleur, Joséfa, résolue à trouver le coupable, se montre ferme comme un roc. Contre toute attente, elles ne tarderont pas à s’allier pour mener l’enquête.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

Je tiens, une fois de plus à remercier chaleureusement la maison d’édition De Borée pour cet envoi !!

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

Plus qu’un roman sur le deuil, c’est une ode à la maternité au-delà de la mort. Deux filles mortes et deux mamans que tout opposent, qui veulent savoir la vérité.

A travers, Deux justicières, Sylvie Baron sait nous prendre par les émotions, non pas en nous relayant une histoire à faire pleurer dans la chaumière, mais par le courage de deux femmes qui décident de s’unir pour découvrir l’identité du chauffard qui a renversé leurs filles.

Si Alice nous paraît un peu froide et antipathique de prime à bord, nous allons vite nous apercevoir qu’elle est beaucoup plus qu’une bourgeoise. Il en est de même pour Joséfa qui est beaucoup plus qu’une femme un peu rustre, qui fait des ménages chez des particuliers. Ce sont deux guerrières qui vont se lancer dans une enquête pour rendre justice à leurs filles.

Habituellement c’est pas trop mon style de romans, mais j’ai choisi de faire confiance à Sylvie Baron et j’ai donc demandé le SP de Deux Justicières. Après avoir beaucoup aimé ma lecture L’étrange locataire de Madame Eliot, je n’avais aucun doute d’apprécier celui-ci aussi et j’ai vraiment bien fait de lire un livre encore une fois hors de ma zone de confort, j’en suis sortie très heureuse de l’avoir découvert.

Sylvie Baron à une plume assez expérimentée pour nous faire passer les nombreux messages pénible à supporter, car plus que jamais d’actualité, sans pour autant utiliser de grosses ficelles, ni avoir recours à des facilités scénaristiques pour appuyer sur le côté « triste » de l’histoire. Le récit est relaté avec finesse et simplicité.

Bilan, je suis ravie d’avoir découvert le destin de Joséfa et Alice et je n’hésiterais plus à sortir un peu hors des sentiers battus des genres littéraires de ma bibliothèque. Et je ne peux que vous encourager à faire de même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s