[Chronique] iPhuck de Victor Pelevine

Nombre de tomes : /
Genre :
Edition : Macha Publishing
Date de sortie : 20 août 2022
Edition : paperback
Pages :  352 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Porfiri, auteur de romans policiers, enquête sur des crimes dans
différents domaines. Mais Porfiri n’est pas un humain, il est une intelligence artificielle, supérieure donc à l’homme, qui peut prendre l’apparence qu’il souhaite.

Mara est une historienne d’art, riche et ambitieuse. Elle est
extrêmement mince, aime les biscuits au beurre de crabe, et bien sûr elle a un iPhuck 10. Elle a besoin d’un assistant pour analyser le marché, elle loue Porfiri pour se servir de lui et pénétrer les codes des œuvres d’art digitales (nos actuels NFT) qui ont pris le dessus sur l’art classique et mener ses transactions.

Iphuck est le gadget permettant les relations charnelles entre les humains, qui n’ont plus de contact physique, le plus cher du marché mais en même temps c’est un appareil au code unique qui laisse les traces
de sa présence dans chaque objet numérique auquel il se connecte.

Porfiri commence son travail en utilisant notamment iPhuck 10 et son code
unique. Mais Porfiri s’aperçoit que Mara falsifie les œuvres d’art qu’elle vend
grâce à des procédés complexes. Il entame alors une enquête dont Mara finit par
s’apercevoir. Elle décide d’éliminer Porfiri. Mais l’intelligence artificielle de Porfiri
n’est pas prête à se laisser faire et à son tour cherchera de se débarrasser de Mara.
Qui d’eux deux gagnera ? La fin est impossible à prévoir tant Pelevine maîtrise
bien son récit.
Un plaisir de lecture indéniable qui entraîne le lecteur dans les détails de cette
société du futur – pas si éloignée de la nôtre. Cela donne à réfléchir pour éviter les
dérives de la machine qui prendrait le dessus sur l’humain.

○○○○○○○○○○○○

Je souhaite remercier Claire de la maison d’édition Macha Publishing pour m’avoir proposé la lecture de iPhuck.

○○○○○○○○○○○○

C’est un récit très particulier qu’est le roman d’iPhuck de Victor Pelevine, c’est une histoire dense en détails sur la culture russe mais également sur la culture internationale et dont la réflexion n’est pas sans rappeler celle de Matrix ou encore le film Sim0ne avec Al Pacino. Veillez a avoir l’esprit clair et disponible en lisant le roman, sous peine de passer à côté de nombreux détails.

Le roman est divisé en deux parties, celle qui est narrée par Porfiri à la manière d’un journal intime ou journal de bord et la seconde qui constitue celle de Mara et la fin de l’histoire. La façon de narrer les évènements par Porfiri est spécial, il adore s’étaler en long et en large sur quelques détails sur la société russe. Et sa façon de nous raconter est surtout très drôle et cela nous permet, à nous lecteurs, de mieux appréhender l’univers dans lequel nous évoluons, qui est un futur proche du nôtre et pourtant si différent.

Le titre un peu racoleur d’iPhuck correspond exactement à ce que vous pensez, puisque la société de ce futur est plongée dans le vice et la luxure stérile et propre des jouets sexuels et cela uniquement, puisque le sexe physique entre humains, comme nous l’entendons aujourd’hui est prohibé. Cela tient donc une place énorme dans le récit puisque tout ce rapporte à cela, sans pour autant qu’on verse dans le roman pornographique.

Ce livre va repousser vos limites et impressions sur ce qu’est la vie, notre vie et ce qu’elle deviendra dans le futur. On le voit bien de nos jours, nous qui sommes énormément sur nos écrans, on sort d’iPhuck avec la tête un peu confuse et dans le brouillard, sur l’avenir de la société et surtout des évolutions scientifiques galopantes et pourtant balbutiantes, à la manière d’un bébé qui arme une bombe (j’exagère ? à peine !).

iPhuck à la manière de Matrix à plusieurs couches de compréhension du texte, de l’histoire et des messages, l’humour tient également une grande place dans le récit. Bref, c’est une excellente découverte !

3 réflexions sur “[Chronique] iPhuck de Victor Pelevine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s