Bookhaul de juillet 2022

Bonjour,

Et bien le mois de juillet aura été un mois découverte en terme d’ajouts, puisque je n’ai jamais lu les auteurs que j’ai achetés/ajoutés au bookhaul, mais je sais qu’il ya du très bon dedans ! Et je suis aussi fière d’avoir lu plus de livres que d’en avoir ajoutés à ma PAL !

La Chute de la Maison Whyte – Dispo ICI

Cape Cod, ses belles villas aux bardages de bois, ses millionnaires discrets qui par-dessus tout ont peur du scandale… Mais, justement, le scandale fait vendre. Bien qu’elle s’en défende, c’est ce qu’Edith Whyte a en tête lorsqu’elle publie un livre accusant son célèbre père, grand patron des arts, de crimes inimaginables.

Père et fille n’ont pas le temps de s’expliquer : William Whyte est retrouvé assassiné et le frère d’Edith est accusé du meurtre.

Tandis que la famille se déchire, la bonne société bruit des rumeurs les plus folles…

Le bonheur n’a pas de rides – Dispo ICI

Paulette a 85 ans, un caractère bien trempé, et pas toute sa tête. Enfin, à ce qu’elle prétend. Lorsqu’elle se retrouve bien malgré elle la nouvelle pensionnaire de l’Auberge de Monsieur Yvon, elle n’a qu’une obsession : en partir ! Mais c’est sans compter sur l’étrange fascination que les autres habitants et leurs secrets vont bientôt exercer sur elle. Que contiennent ces lettres mystérieuses trouvées dans la chambre de Monsieur Georges ? Qui est l’auteur de ce carnet abandonné dans la bibliothèque ? Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens. Des morceaux de vie qui enchantent, des chagrins, des joies, des confidences. Un roman tendre et lumineux qui nous parle d’amour et d’amitié à l’heure où on ne s’y attend plus. Un roman qui fait aimer la vie. « Un livre qui nous émerveille autant qu’il nous captive, avec humour et délicatesse, nous donnant à voir la fragilité des êtres humains tout autant que leur soif de bonheur. Un pied-de-nez à la morosité qui vous parle au cœur. »

Les soeurs de Montmort – Dispo ICI

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme.
Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ? Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

New York (Geo) – Dispo ICI

Capitale du monde, alors qu’elle n’est pas même celle des États-Unis, New York ne cesse de fasciner. Chaque année, plus de 45 millions de visiteurs viennent mordre dans cette «Big Apple», la métropole la plus excitante du début du XXIe siècle. 
Manhattan dresse dans le ciel sa couronne de gratte-ciel, symboles de pouvoir, de puissance et d’argent. Mais son architecture ne se résume pas à ces «merveilleux dandies de la pierre, effarants d’insolence et de tranquillité» dont parle Françoise Sagan qui comparait la beauté de cette ville à «un rêve de pierre». Ses différents monuments constituent aussi une anthologie de l’architecture. Nulle part ailleurs on ne trouve autant de styles assemblés.
New York, dont le port fut durant des années le plus important du monde et l’unique voie d’accès à l’Amérique, a basé toute son histoire sur les échanges humains et commerciaux. Depuis sa création, il y a près de cinq siècles, cette ville a fait rêver tous les déçus de la planète et leur a ouvert les portes la liberté.
Découvrir cette nouvelle Babylone, mosaïque de races, de cultures et de religions, est une aventure passionnante. Nulle agglomération au monde ne présente une telle palette ethnique. En traversant une rue, on peut changer de pays et parfois même de continent. New York, c’est un puzzle de quartiers au charme parfois désuet dont les enseignes vous font voyager de la Chine à l’Italie en passant par la Grèce et le Mexique après avoir fait un détour par la Russie.
Centre mondial de la création artistique et de la culture, première place financière de notre planète, ville de démesure et de contrastes, New York est comme un volcan en éruption permanente.

Meurtre à dancé : une enquête d’emma latour – Dispo ICI

Vous pensez que le Perche est une région tranquille ? C’est en tout cas ce que croyait la romancière à succès Edith Delafond lorsqu’elle y chercha refuge, loin de la vie parisienne. La mort de Gaston de La Flandrière, puis la mystérieuse disparition jamais élucidée de son fils Jacques intriguent la romancière qui mène l’enquête… Aidée d’Emma Latour, sa jeune documentaliste, Edith comprend vite que ses recherches dérangent alors que les faits datent de plus de vingt ans. Les langues se délient : entre adultère, enfant illégitime, pièces d’or et secrets de famille, la vérité va apparaître au grand jour, mettant en péril la vie des enquêtrices. Les menaces auront-elles raison de leur volonté ?

iPhuck – Dispo ICI

Porfiri, auteur de romans policiers, enquête sur des crimes dans
différents domaines. Mais Porfiri n’est pas un humain, il est une intelligence artificielle, supérieure donc à l’homme, qui peut prendre l’apparence qu’il souhaite.

Mara est une historienne d’art, riche et ambitieuse. Elle est
extrêmement mince, aime les biscuits au beurre de crabe, et bien sûr elle a un iPhuck 10. Elle a besoin d’un assistant pour analyser le marché, elle loue Porfiri pour se servir de lui et pénétrer les codes des œuvres d’art digitales (nos actuels NFT) qui ont pris le dessus sur l’art classique et mener ses transactions.

Iphuck est le gadget permettant les relations charnelles entre les humains, qui n’ont plus de contact physique, le plus cher du marché mais en même temps c’est un appareil au code unique qui laisse les traces
de sa présence dans chaque objet numérique auquel il se connecte.

Porfiri commence son travail en utilisant notamment iPhuck 10 et son code
unique. Mais Porfiri s’aperçoit que Mara falsifie les œuvres d’art qu’elle vend
grâce à des procédés complexes. Il entame alors une enquête dont Mara finit par
s’apercevoir. Elle décide d’éliminer Porfiri. Mais l’intelligence artificielle de Porfiri
n’est pas prête à se laisser faire et à son tour cherchera de se débarrasser de Mara.
Qui d’eux deux gagnera ? La fin est impossible à prévoir tant Pelevine maîtrise
bien son récit.
Un plaisir de lecture indéniable qui entraîne le lecteur dans les détails de cette
société du futur – pas si éloignée de la nôtre. Cela donne à réfléchir pour éviter les
dérives de la machine qui prendrait le dessus sur l’humain.

Publicité

8 réflexions sur “Bookhaul de juillet 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s