[Chronique] La Quête d’Ewilan T1 : D’un monde à l’autre de Pierre Bottero

Nombre de tomes : 7
Genre : Jeunesse, Fantastique, Fantasy
Edition : Rageot
Date de sortie :  2003
Edition : paperback
Pages :  276 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l’empêcha de fermer les yeux et elle n’eut pas le temps de crier… Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d’arbres immenses. Te voici donc, Ewilan. Nous t’avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d’achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable…

J’ai toujours un problème avec les young-adult ou les personnages principaux à peine sorti de l’enfance arrivent à faire des choses incroyables et qui ont un courage héroïque, en général soit le livre est très mauvais, soit c’est une réussite. Ici avec Ewilan, c’est plutôt une réussite !! Il y a quelques cliché par-ci par-là, mais ça reste un très bon roman jeunesse, qui n’est pas sans rappeler notre sorcier British à lunettes préféré.

Dès les premiers chapitres on se rend bien compte que les parents de Camille sont bizarres (il n’y a aucune révélation sur eux dans ce T1 pourtant). Même la famille de Salim est sacrément louche. Les deux familles à leur manière s’en foutent complètement de nos deux ados, ceux-ci sont quasiment inexistants dans la vie de ces derniers. Nos jeunes héros de 14-15 ans sont livrés à eux-mêmes et il est donc évident que quand l’opportunité d’avoir une chouette aventure dans un autre monde, ils vont sauter sur l’occasion.

Camille est un personnage que je n’ai pas du tout apprécié, elle est vraiment sûre d’elle-même, voir un peu hautaine à certains moments. Salim quand à lui est un garçon drôle et touchant auquel on s’attache tout de suite. Les autres personnages en revatche c’est un peu le néant dans le T1.

La plume de Pierre Bottero est vraiment parfaite pour des écrits fantastiques jeunesse, comme J.K. Rowling il a un talent pour nous conter cette légende sur Ewilan. Les descriptions du monde et des habitants nous emportent vraiment à Gwendalavir.

Cependant, je ne continuerais sans doute pas la série, un peu trop jeunesse pour moi désormais. Je découvre la série avec des yeux d’adulte et toute la nostalgie que j’aurais pu avoir en relisant ce livre ne se fait pas et même si j’ai plutôt apprécié la lecture, on ne peut pas dire que c’est très fou-fou non plus :p

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s