[Chronique] La convergence des pôles de Jacques Arnaud

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporaine, Aventure
Edition : De Borée
Date de sortie : 14 octobre 2021
Edition : paperback 
Pages : 336 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquez ICI

Gironde, 23 octobre 2015, 43 morts dans un accident de car, le plus meurtrier de France depuis 1982. 8 rescapés seulement, dont Jean, médecin généraliste de 66 ans, qui perd toute sa famille en un instant. La suite ? Une incroyable fuite en avant, avec pour seuls moyens de subsistance son métier et son violon, des rencontres fortes, bienveillantes parfois, à travers l’Europe, jusqu’à l’Ile de Disko au Groenland pour rendre un dernier hommage vibrant à sa femme tant aimée.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

Encore une fois un grand merci aux éditions De Borée pour l’envoi du service presse.

▼ ◄► ▼ ◄► ▼ ◄► ▼

C’est un chouette livre qui fait beaucoup réfléchir sur son propre chemin sur cette terre. Jean, le personnage principal mentionne souvent cette marche bien connu des chrétiens qui vont à Saint Jacques de Compostelle et on comprend bien que pour Jean qui ne croit pas en dieu, c’est sa manière à lui de vivre en paix avec lui-même et le destin tragique de sa famille.

On sent qu’à travers Jean, l’auteur a pu se faire plaisir a partager sa passion de la culture, entre Shakespeare et Brassens, on découvre ou redécouvre des classiques.

Le style d’écriture est loin d’être pompeux, mais on sent qu’il est quand même littéraire et cela s’étant un peu au personnage qui manque un peu d’extravagance (quoi que parfois les médecins généralistes ne sont pas franchement fun non plus parfois) et je l’ai trouvé un peu éteint, même si effectivement il vit son deuil et que nous vivons son deuil avec lui dans La convergence des pôles, cet homme n’a pas cette petite étincelle de joie en lui, je trouve.

Le roman m’a même donné l’impression d’un conte mystique qui part sur les traces du merveilleux, de la découverte de soi et de la réconciliation avec la mort. Il explore l’humanité et la bonté à travers les divers personnages. Et effectivement comme dans un conte j’ai donc trouvé que Jean notre médecin violoniste, avait une chance absolument incroyable ! Entre les personnes plus que bienveillantes grâce à qui il fait du stop et ceux qui l’invitent carrément chez eux pour partager un repas, je me suis demandée si ça pouvait encore exister en 2021 des gens aussi peu méfiants et aussi gentils envers leur prochain (en tout cas c’est un beau message d’espoir).

J’ai été particulièrement impressionné de la fin, je ne m’y attendais vraiment pas, compte tenu du sérieux et du message optimiste sur lequel le roman était. J’ai bien aimé cette petite prise de risque de la part de l’auteur, une fin très shakespearienne.

4 réflexions sur “[Chronique] La convergence des pôles de Jacques Arnaud

    1. Qui sait … un jour si tu tombes dessus en librairie (ou ailleurs) tu tenteras. Je t’avouerais que c’est pas forcément des livres vers lesquels je me dirigerais en premier (je suis du genre à me diriger vers les best-sellers ou vers les Young adult à la couverture girly) et puis finalement on est jamais à l’abris d’une excellente surprise ! 😁

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s