[Chronique] La meilleure d’entre nous de Sarah Vaughan

Nombre de tomes : / 
Genre : Chick-lit
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 2016 
Edition : paperback 
Pages : 475 pages 
Ma Note : ★★★★★ 
Où le trouver : Cliquer ICI

« Il existe de nombreuses raisons de cuisiner : pour nourrir, pour inventer, pour impressionner, pour atteindre une forme de perfection… Mais aussi pour répondre à une simple faim : celle d’aimer et d’être aimé ». Kathleen Eaden, L’Art de la cuisine, 1966 Angleterre, de nos jours. Le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Elles sont quatre candidates en lice : d’abord Jenny, dont les enfants ont quitté le nid, puis Claire, qui a sacrifié ses rêves pour ceux de sa fille, Vicky aussi, qui lutte avec ses devoirs de mère, et enfin Karen, la parfaite Karen, bien déterminée à rester … parfaite !

Un livre qui sonne plutôt juste, je pensais lire quelque chose de léger et bon … c’est quand même pas trop ça. On parle de gros sujets tels que la boulimie, les agressions sexuelles, les problèmes de couples, les problèmes de maternité, …ect C’est donc des sujets assez lourds qui sont mis lumière par l’univers doux et apaisant de la pâtisserie. Il est surtout extrêmement bien écrit !!

Ce que j’ai trouvé un peu… too much, c’était que les personnages participants au concours de pâtisserie ont tous un problème, sont en train de vivre un drame et le concours va les aider à avoir confiance en eux. Il n’y a pas une seule personne qui a une vie « normale » j’ai trouvé ça un peu bizarre dans le sens ou tout le monde ne vit pas un drame. Là en l’occurence 100% des personnages vivaient quelques choses d’horribles.

A travers tous les problèmes que vivent les personnages il y a un thème central qu’aborde l’actrice, la maternité ou la paternité. Là encore je n’ai pas réussi à être attendrie par les personnages qui (à mon sens) faisaient des fixettes sur le fait d’être des mauvaises mères ou de mauvaises épouses, aucun des personnages ne faisaient attention à leur propre personne et ça m’a un peu déstabilisé (bref je pense être à l’image de Francès, la mère de Vicky, dans le roman, pas maternelle je crois lol). Et je crois que c’est ce que beaucoup de parent vivent « je fais ça pour mes enfants, ou je me sacrifie pour mes enfants… » Et l’un des personnages du roman dit que le bon exemple à donner et ce qu’à besoin d’un enfant, c’est un parent heureux et j’ai trouvé ça très vrai !

Le côté intéressant du livre c’est la douceur des passages du livre de Kathleen, qui donnent envie de dévorer des pâtisseries et qui donnent très envie de revêtir le tablier de cuisinière, j’ai fait pas mal de gâteaux pendant la période où je l’ai lu, donc préparez-vous !!

2 réflexions sur “[Chronique] La meilleure d’entre nous de Sarah Vaughan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s