[Chronique] Une terre promise de Barack Obama

Nombre de tomes : /
Genre : Biographie, Témoignage, Politique
Edition : Fayard
Date de sortie : 17 novembre 2020
Edition : paperback
Pages :  829 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

En se retournant sur l’histoire de sa présidence, Barack Obama propose une exploration unique et pénétrante de l’amplitude phénoménale mais aussi des limites du pouvoir présidentiel, ainsi qu’un témoignage singulier sur les ressorts de la politique intérieure et de la diplomatie internationale. Il fait entrer le lecteur dans le Bureau ovale et la salle de crise de la Maison-Blanche et l’emmène partout dans le monde, de Moscou à Pékin en passant par Le Caire. Il nous confie les réflexions qui l’ont occupé à certains moments cruciaux – constituer son gouvernement, faire face à une crise financière mondiale, prendre la mesure de Vladimir Poutine, franchir des obstacles en apparence insurmontables pour faire aboutir la réforme sur le système de santé, se retrouver en profond désaccord avec certains généraux sur la stratégie des États-Unis en Afghanistan, s’atteler à la réforme du marché financier, réagir face au désastre provoqué par l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, et enfin donner le feu vert à l’opération Neptune’s Spear qui conduit à la mort d’Oussama Ben Laden.

J’ai beaucoup aimé la partie « personnelle » de cette biographie, en revanche la partie « politique » m’a parfois perdue dans les détails techniques. Si on est passionné de politique je pense que c’est passionnant, mais pour la majorité d’entre nous c’est long parfois même abstrait.

J’ai beaucoup aimé qu’Obama essaye de nous traduire le quotidien d’un président, de nous faire passer dans les coulisses de façon assez simple finalement, on assiste à travers le récit au fameux « je donne mon accord » pour se lancer dans une guerre ou dans la validation d’un assassinat (oui j’emploie des mots durs, parce que c’est ce qu’il se passe tout simplement). On voit bien que ce sont des moments stressants, ou plutôt un job stressant puisque qu’il n’y a pas un seul problème à gérer mais pleins de situations qui arrivent en même temps et qu’une seule personne ne peut pas tout géré en même temps et le temps de cerveau attribué à chaque évènement prend la place d’un autre et qu’au final les gens ne sont jamais satisfaits puisqu’on aurait pu aller plus loin ou faire mieux…

Mais on se rend aussi compte que parfois le public est clairement manipuler par les différents partis politiques, qui fait passer le message via les médias et c’est intéressant de voir que les personnes qui tirent les ficelles s’en sortent tous plus ou moins et que la seule chose qu’ils peuvent perdre c’est du pouvoir ou de l’argent, au détriment de la santé des travailleurs qui n’ont pas les moyens de se payer une couverture médicale (on parle donc de l’assurance maladie US) qui pourtant supportent des gens qui sont contre cette aide médiale (et là votre cerveau se dit WHAT THE F*CK).

Sous des accents humbles, j’ai parfois trouvé Barack Obama très américain dans le sens où il fait mieux que tout le monde et les autres présidents ou la chancelière allemande sont trop ceci ou pas assez cela, mais lui président des Etats-Unis d’Amérique il gère, bon on sent qu’il y a des chevilles qui enflent… Mais bon on pardonne, car il a quand même fait beaucoup pour les Américains (avant que Trump ruine tout le boulot lol).

J’ai parfois eu l’impression de lire le livre de Jack Bauer on ne se repose jamais vraiment dans la vie d’un président.

4 réflexions sur “[Chronique] Une terre promise de Barack Obama

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s