[Chronique] Psycho Boys T1 de Michel J. Lévesque

Nombre de tomes : 2
Genre : Young adult, Thriller
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 2015
Edition : paperback
Pages :  272 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Ils portent plusieurs noms : vilains, prédateurs, Psycho Boys. tous sont nés il y a dix-huit ans, peu après l’apparition du Patecal, un nouveau médicament conçu pour réduire le nombre de fausses couches. À l’époque, les gens s’accordaient pour dire que ces bébés ne possédaient pas d’âme. Nous savons aujourd’hui qu’ils n’auraient pas dû naître.

Ma (toute petite) déception vient essentiellement du fait que le livre s’adresse à un public vraiment très jeune (ou alors on prend encore une fois les ado pour des idiots). Car le thème du livre est vraiment génial et les idées sont vraiment bonnes, mais les détails sont bien appuyés pour bien faire comprendre les choses, histoire qu’on ne puisse pas passer à côté, c’est donc avec lassitude qu’on lit pour la 100 eme fois « Je suis un vilain, j’aime tuer, je suis un prédateur, je suis un psychopathe » c’est lourd.

Encore une fois, on stigmatise l’héroïne dans un rôle de douce, discrète et naïve petite chose qui par la force de son amour va arriver à faire changer le grand méchant vilain … c’est bof quoi.

Il y a une ambiance qui se veut violente et rythmée, bon c’est en partie une réussite mais c’est un demi échec quand même, car le tout reste assez mièvre et que les réactions des adolescents ne sont pas forcément très vives, bon là aussi comme ça s’adresse à un public jeune on nous créer des personnages faillibles en pleins doutes… La violence est surtout expliquée plutôt que mise en scène, sans doute pour ne pas trop choquer, mais du coup c’est peut-être pas forcément un bon sujet de livre pour ne pas choquer les adolescents.

En revanche, les personnages m’ont laissé de marbre, un peu comme si c’était uniquement des personnages de payer dont on ne s’intéresse pas trop au sort finalement? Ashley est LA tête à claque du roman, mais sa soeur Sydney est assez agaçante également. Les vilains sont plutôt amusants je trouve, la nature les à fait cynique c’est très drôle à lire.

Le livre est très bien écrit on y constate même que l’auteur pourrait être un fan de Stephen King puisque vers la fin du roman on nous parle du Maine et notamment de la ville de Bangor. C’est un petit clin chouette à lire ^^ C’est un livre qui se lit assez vite et qui est très addictif.

Je ne lirais pas le second tome en ce qui me concerne, c’est beaucoup trop jeunesse pour moi ^^

3 réflexions sur “[Chronique] Psycho Boys T1 de Michel J. Lévesque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s