[Chronique] Les Tommyknockers (Intégrale) de Stephen King

Nombre de tomes : /
Genre : Horreur, Science-Fiction
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 1991
Edition : Hardback
Pages :  604 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Au cours d’une promenade en forêt, Bobbi Anderson trébuche sur un morceau de métal qui dépasse du sol. Intriguée, elle commence à creuser pour ne s’arrêter que de nombreuses heures plus tard, ayant travaillé en état de transe. Dégageant progressivement une structure gigantesque, elle se rend compte qu’il s’agit d’un vaisseau extraterrestre. Une fois exposé à l’air, le vaisseau exerce une influence sur la population de la petite ville de Haven, donnant des idées révolutionnaires aux gens, mais les transformant petit à petit en créatures non humaines dénuées de tout sens éthique.
Le poète James Gardener, un ami de Bobbi, arrive à Haven à ce moment-là et est immunisé aux effets du vaisseau grâce à une plaque en métal qu’il a dans la tête suite à un accident. Il se rend compte assez vite que quelque chose ne va pas chez Bobbi et le reste des habitants de Haven et va faire son possible pour arrêter le cours des évènements.

Mais comment se fait-il que Les Tommyknockers ne soit pas plus connu comme bouquin ??? Je trouve que c’est un des romans les plus réussit de Stephen King, bien que long c’est un véritable petit bijou de science-fiction, mais aussi d’horreur !

Là où certains verront des longueurs, je vois des personnages approfondit, une histoire qui se développe à un rythme laissant les personnages digérer la situation. Un évènement qui pourrait être grotesque tellement il est tiré par les cheveux, mais qui de par l’explication de l’auteur et des différents personnages, est on ne peut plus réaliste. On fait aussi référence à des romans précédents dans Les Tommyknockers, notamment lorsqu’un personnage voit Pennywise (je ne me souviens plus du contexte si le personnage à des visions où si le célèbre Clown attend des victimes dans la ville voisine), c’était vraiment drôle, c’est donc un roman de 600 pages dont je me suis délectée.

Comme à son habitude ce n’est pas « juste » une histoire d’horreur avec des évènements fantastiques, King aborde comme dans Shining et Docteur Sleep un thème qui lui est cher, l’alcoolisme et ce qu’il fait faire ou ne pas faire aux gens. A travers les mots de Jim Gardener, Stephen King nous parle aussi de l’énergie Nucléaire qu’il ne semble pas porter dans son coeur ^^ Et comme d’habitude nous sommes dans une petite ville des Etats-Unis, dans l’état du Maine avec un héros qui bien que pas forcément fort, grand, costaud et intelligent arrive à sauver la situation grâce à sa détermination ou plutôt grâce à son humanité. Les héros du King sont toujours très humains. En l’occurence Gard (Jim Gardener) est vraiment très long à la détente pour prendre le taureau par les cornes, comme il le dit lui-même mieux vaut tard que jamais. Je me suis dit qu’à l’ère des réseaux sociaux et du numérique la situation n’aurait probablement pas autant dérapé, ce livre a donc été écrit pile poil à la bonne période (1989) pour qu’il soit crédible.

Je trouve que c’est un des romans les plus stressants de Stephen King que j’ai lu. J’ai eu vraiment beaucoup de peine pour Peter et j’ai aussi beaucoup stressé pour Gard (Jim Gardener), je crois que c’est un des premiers romans de King (avec Dolores Claiborne) qui me met dans cet état là. Vraiment c’est une petite pépite à lire absolument !

Les citations des Tommyknockers

✦ Il avait souvent réfléchi à l’ironie inhérente au statut quo : si on ouvrait les frontières des États-Unis, on mettait tous les douaniers au chômage ; si on légalisait la drogue, on détruisait l’Agence de Contrôle de la Drogue. Autant essayer d’abattre un homme sur la lune avec un pistolet.

✦ Les intellectuels rendaient Andy nerveux et irritable. Comme si crâner devant les gens ordinaires en citant de mémoire un truc écrit par un type mort depuis des années faisait que leur merde sentait moins mauvais que celles des autres.

7 réflexions sur “[Chronique] Les Tommyknockers (Intégrale) de Stephen King

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s