Petit manuel pour les auteurs qui souhaitent démarcher des chroniqueurs

Bonjour, Bonjour,

Cette fois-ci c’est un article destiné aux auteurs ayant besoin d’un ou deux conseils pour promouvoir un ou plusieurs ouvrages.

Vous êtes timides et n’osez pas démarcher les blogueurs, ou alors au contraire vous n’hésitez pas à faire de la publicité mais ça marche pas tant que ça ? Peut-être que vous pouvez identifier les défauts de votre stratégie, ou adopter une stratégie si vous n’en avez pas encore :p

(Que vous soyez auteur ou blogueur,
n’hésitez pas à poster en commentaire vos expériences)

 

1. Bien sélectionner les blogueurs/chroniqueurs à qui vous envoyez une demande de partenariat

Si votre roman est un récit fantasy jeunesse, veillez bien à préciser que votre livre est dédié à un public jeunesse pour que le chroniqueur ne soit pas surprit lors de sa lecture. Et oui si on aime ou qu’on a l’habitude de livre du Tolkien, c’est pas tout à fait la même chose !

Veillez à bien décrire votre roman au blogueur, autant dans la catégorie, que dans son résumé, car même si nous aimons lire, il est parfois décevant de pas aimer un livre. Et aussi bienveillant qu’on puisse l’être, si on aime pas un livre, ça ne peut pas déboucher sur une chronique qui va transcender votre livre.

2. Soliciter un blogueur en lui demandant son avis sur vos projets

Nous sommes des passionnés c’est certains ! Vous êtes en demande de retour sur vos écrits (pas forcément un roman ou une nouvelle) mais juste un texte sur Instagram par exemple, à moins de connaître très bien la personne, personne n’aime être soliciter par un inconnu pour venir dire ce qu’il pense d’un contenu … Je n’ai jamais vu ça de manière positive que cela soit de la part d’auteurs, blogueurs, YouTube, instagrammeurs … C’est à bannir !

3. Envoyer une demande de partenariat par mail, avec votre roman en PJ 

C’est un petit peu comme si on ne nous demandait pas notre avis et qu’on nous obligeait à la lecture du livre … C’est un peu moyen !

4. Envoyer une demande de partenariat par mail en snobant la personne à qui vous envoyez votre mail.

Oui ça arrive. Même sous couvert d’humour ça ne passe pas. Je me souviens d’avoir reçu une demande à mes débuts (et je répondais systématiquement aux mails à l’époque, maintenant j’ai beaucoup moins de temps) et j’avais décliné car le sujet du livre ne me correspondais pas et l’auteur m’avait dit « Effectivement vous semblez ne pas être la bonne personne apparement, vous qui lisez des livres qu’on ne peut qualifier de littérature » c’était sans doute formulé autrement mais c’était le ton du message …

Si un blogueur refuse de prendre votre livre en SP, et qu’en plus il prend le temps de vous répondre, c’est par politesse pour vous et votre livre. Et pour éviter une probable chronique négative.

5. Excusez-nous si on ne répond pas à vos mails … 

Je n’ai pas la notoriété de certains chroniqueurs, et pourtant je reçois 1-2 mails par semaine …  Oui ça paraît peu dit comme ça !

Mais nous avons des études, ou un job à 35h ainsi qu’une famille et des amis à côté … Des passions, et surtout la lecture, un blog et des réseaux sociaux dont il faut s’occuper.

Répondre à un mail prend du temps, si on ne veut pas blesser des egos, on y passe en 10-20min, imaginez donc répondre à des mails d’auteurs en fin de semaine, on y passe donc un peu moins de 2h …

Donc si je ne vous réponds pas (parfois je le fais et parfois non) ou si d’autres blogueurs n’y répondent pas, ce n’est pas par snobisme, mais par manque de temps, de motivation …

6. Insister auprès d’un blogueur pour qu’il lise votre livre

Je n’ai pas eu le cas pour ma part mais j’y ai assister avec un auteur qui était très insistant, auprès de beaucoup de blogueurs (des pointures) via les réseaux sociaux, s’il était passé à twitter il devait avoir utilisé la methode des mails sans succès …

Bref c’est un comportement de harceleur à bannir !

7. Proposer la lecture de votre livre en indiquant le lien et prix du livre

C’est une anecdote qui m’est arrivé récemment et j’ai halluciné ! On atteint le summum de l’indécence.

Un auteur qui venait me démarcher en messages privé via mon compte bookstagram, donc un compte où l’on voit bien que je suis blogueuse et pas juste lectrice.

En me proposant de lire son livre, en m’invitant à le découvrir en l’achetant, j’avais donc toutes les informations sur le prix, les frais de ports et les goodies que je pouvais recevoir.

C’est le PIRE moyen de faire de la promotion pour son livre, qui à démarcher un blogueur pour faire de la pub, proposer un SP numérique si vous n’avez pas les moyens de proposer un service presse papier. Mais ne « proposer » pas votre livre à l’achat, on a vraiment l’impression qu’on se fout de notre gueule en faite …

Où et à qui proposer son livre en Service Press ?

Simplement.pro : Un site gratuit pour les auteurs, qui regroupe plus de 3000 chroniqueurs où vous pouvez proposer votre service presse en version physique ou numérique soit en démarchant des gens soit en laissant venir les personnes intéressées.

Une liste de blog : C’est un liste de blog qui lit des auto-édités, mais qui ne refusent certainement pas de lire des livres venant de petites ou grandes ME du moment que l’approche est respectueuse.

 

14 réflexions sur “Petit manuel pour les auteurs qui souhaitent démarcher des chroniqueurs

  1. Merci pour cet article ! 🙂 J’ai déjà rencontré pas mal de cas que tu cites. Au début, j’essayais de répondre à tout le monde et je culpabilisais si je donnais une réponse négative. Avec le temps, j’ai appris à me rendre compte de l’impolitesse de certaines demandes !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s