[Chronique] Outsphere T2 : Le réveil de Guy-Roger Duvert

Nombre de tomes : 3
Genre : Science-Fiction
Edition : Auto-Edition
Date de sortie : 23 mars 2020
Edition : ebook
Pages :  343 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Interview de l’auteur : ICI
Chronique d’Outsphere T1 : ICI

Deux vaisseaux spaciaux ont quitté une Terre mourante afin d’établir une colonie sur une exoplanète, dernier vestige de l’humanité. Ces vaisseaux, partis à 60 ans d’intervale, arrivèrent quasiment en même temps, du fait de l’évolution des technologies. Le premier contenait des colons relativement similaires à nous, individualistes, épris de liberté. Le second transportait des humains génétiquement modifiés, liés télépathiquement entre eux, et fonctionnant comme un seul ensemble, une seule pensée. Le communautarisme poussé à son bout.

Les deux peuples durent se découvrir malgré leurs différences, tout en affrontant les dangers cachés par leur planète d’accueil nommée Eden, un paradis tropical au passé beaucoup plus riche et dangereux que prévu.

Tout en tentant d’éviter les erreurs commises sur Terre, chacun se trouve confronté à des choix difficiles, qui contribuent à définir ce qui fait de nous ou non des êtres humains.

Encore une fois, je n’ai absolument rien de mal à dire concernant Outsphere, tout est vraiment bien pensé et bien mené ! C’est un réel plaisir de se laisser emmener dans la découverte d’Eden et des nombreux habitants de cette planète.

Même si c’était présent dans le premier tome, dans celui-ci les questions morales sur la survie de l’humanité sont plus fortes et plus claires, que ferions-nous pour que notre espèce ne s’éteigne pas ? On suit donc le cheminement de plusieurs races qui sont dans cette situation, dont les êtres humains ! C’est un peu la conquête de l’Amérique à des années lumières de là.

J’ai tout particulièrement aimé l’évolution des atlantes et notamment le personnage de M1500 qui se retrouve avec un dilemme cornélien, qui implique qu’un grand pouvoir implique aussi de grandes responsabilités.

Le deuxième personnage qui a piqué ma curiosité est le militaire Olsen qui avait été laissé sur la planète dans le T1. Olsen est un survivant hors pair, un Mike Horn de l’espace, incroyablement astucieux dont le courage est exemplaire.

Et comme dans le T1, il n’y a pas de temps mort, les scènes sont toutes très visuelles, on sent bien que l’auteur travail dans le milieu du cinéma puisqu’on s’imagine très l’histoire portée à l’écran. Je suis très friande de ces films ou séries en général et j’ai beaucoup aimé la fin et le cliffhanger qui en résulte, bref c’est vraiment un excellent moment passé avec Outsphere.

3 réflexions sur “[Chronique] Outsphere T2 : Le réveil de Guy-Roger Duvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s