[Chronique] Et je danse aussi de Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

89775449_10221989000577326_2266318645686697984_n

Nombre de tomes : 2
Genre : Contemporain, Epistolaire
Edition : Fleuve éditions
Date de sortie : 2015
Edition : paperback
Pages :  280 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

C’est pas un roman absolument génial, c’est pas non plus un mauvais roman, c’est une lecture agréable, mais pas vraiment intéressante … Un scénario un peu rocambolesque, mais les personnages sont cependant attachants.

Imaginez vous êtes un écrivain à succès et pourtant votre adresse postale arrive être connue d’une de vos lectrices, celle-ci vous envoie un colis, dans le même temps, vous prenez du temps et envoyez un mail à ladite personne pour lui dire que vous n’ouvrirez pas son colis … Vous trouvez ça bizarre ? Oui ça l’est !

C’était la première fois que je m’essayais à lire un échange épistolaire, c’est donc pas un genre que j’affectionne particulièrement, mais ça se lit bien, c’est cependant un peu étrange de lire un échange par mail avec des personnes qui ne se connaissent pas … Il y a des échange avec des amis de l’écrivain, c’est un peu too much parfois.

Il y a une pensée positive qui ressort de ce roman, qui est un peu scolaire. Malgré toutes les mauvaises choses qui arrivent on peut s’en relever et on peut se soutenir dans notre malheur.

Tout ça pour dire que c’est le roman un bon moment de lecture, mais pas transcendant et je ne lirais pas le T2.

Les citations de Et je danse aussi

D’une manière générale, les gens me pensent beaucoup plus intelligent que je ne le suis. J’ai toujours envie de leur répondre : je suis arrivé à écrire quelques romans lisibles, soit, mais s’il vous plaît ne me demandez pas comment j’ai fait ! Si écrire était facile à expliquer, ce serait aussi facile à faire, alors que c’est difficile. Bon dieu que c’est difficile.

À ce propos, sais-tu, cher professeur de gymnastique, qu’il existe des objets rectangulaires composés d’une couverture cartonnée avec, à l’intérieur, des pages couvertes de petits caractères noirs ? Ça s’appelle des livres. Et je te jure que ça fait rudement bien passé le temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s