[Chronique] #Presque50 de David Lallemand

79113619_10221085313665718_1804364723676774400_n

Nombre de tomes : /
Genre : Témoignage
Editions : Academia
Date de sortie : 13 novembre 2019
Edition : paperback
Pages :  144 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Petit recueil extime, sans prétention, de réflexions et clichés, sans intérêt, d’un gay versatile de presque 50 ans, spécialiste en généralités, dans un monde où les jeunes sont partout, surtout au chômage ou dans les médias, et les vieux invisibles ou oubliés pour des raisons qu’on ne s’explique pas. Ce livre a d’abord été publié sous la forme d’un blog tenu par l’auteur, cinquante jours avant son cinquantième anniversaire, à raison d’un article sans titre mais numéroté par jour.

◄► ◄► ◄►

Je tiens à remercier les éditions Academia de m’avoir envoyé le service presse de David Lallemand. C’est un ouvrage au format journal, un genre de format j’apprécie beaucoup et je suis donc enchantée d’avoir pu le découvrir !!

◄►◄►◄►

#Presque50 c’est avant toutes choses un blog de « presque 50 » brèves réflexions sur notre société, d’un journaliste gay de presque 50 ans. Il a une vision un peu grave du monde, de notre société et des gens en général, un peu désabusée parfois, mais surtout pleins de poésie saupoudré d’amour (Belge).

Le ton du livre est délicieusement sarcastique, on se délecte de l’ironie piquante des réparties de l’auteur (voir la partie citation de l’article). Vous l’aurez donc compris j’aime l’humour et le sarcasme et si vous êtes comme moi, ce livre peut donc vous plaire !!

A travers ces presque 50 observations, on découvre ce qu’il se passe quand on est dans les baskets LGBTQ+ et que tu as plutôt intérêt à être sportif et courir vite si tu ne veux pas finir avec un maquillage de panda semi-permanent, voir peut-être même pire. Cette cruelle vérité que l’on ne voit pas, car on ne vit pas les mêmes choses. C’est très différent de le savoir et de lire des mots désillusionnés et des anecdotes dans un livre.

C’était donc une expérience à la fois très intime de lire ce journal extime et on se sent parfois un peu gêné de lire et d’entrer dans la vie des gens comme ça. On se sent un peu voyeur pour le coup.

Cependant, c’est un bon livre à découvrir petit à petit, jour après jours un peu comme je l’avais fait pour ma lecture de Virée ! Journal d’une chômeuse incasable en quête d’un job illusoire de Fabienne Desseux. J’aime bien ce genre de format !!

Les citations de #Presque50

Et puis j’ai vérifié le nombre de followers du compte Twitter de Kim Kardashian : plus de 54 600 000 personnes et je dois me rendre à l’évidence, le vide, ça marche. Surtout lorsqu’il est abyssal.

Comment vous dire que parfois nos rires cachent les souffrances terribles pour éviter de vous mettre mal à l’aise quand vous posez des questions idiotes ? Jusqu’au bout finalement, les homosexuels sont des superhéros altruistes et tout et tout. Ils font bien la cuisine et ils ont un talent fou pour la décoration.

En bref, je veux surtout pas savoir mais, de grâce, dites-nous tout.

2 réflexions sur “[Chronique] #Presque50 de David Lallemand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s