[Chronique] Histoire de Lisey de Stephen King

74311765_10220635726026308_2174247247078752256_n

Nombre de tomes : /
Genre : Drame
Edition : Albin Michel
Date de sortie : 2007
Edition : Hardback
Pages :  566 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait… Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l’amour. Un chef-d’œuvre.

J’ai trouvé le roman extrêmement long à démarrer et extrêmement long tout court en fait … On alterne en présent et flash-back de la vie du couple, ou flash-back de la vie de Scott. C’est parfois très difficile se repérer entre toutes les scènes du passé, du présent et savoir ce qui s’est passé et quand …

Pendant les trois quarts ou la moitié du roman, on a l’impression de lire une biographie d’auteur, je ne connais pas la vie de Stephen King, mais on aurait clairement pu coller le rôle de Scott Landon à Stephen King, finalement l’aspect fantastique rattrape très vite l’histoire.

Il y a également énormément de néologisme,  c’est difficile de comprendre la signification des nouveaux mots, et il y en a peut-être dix, dont il faut retenir la signification pour nos personnages du coup c’est un peu dur à suivre au début, néanmoins ça reste assez intéressant et très ancré dans la réalité.

On se rend compte que derrière la célébrité, il y a un être broyé par la vie, que l’amour de cette femme à su recoller les morceaux de de Scott et que cette femme n’est pas une potiche, mais « strong as fuck » pardonnez-moi l’expression ! Cette femme à des couilles et n’hésite pas à les poser sur la table quand il le faut !

J’ai apprécié l’histoire pendant la deuxième partie justement, j’ai horreur des histoires tirent larmes, où les auteurs nous disent de pleurer, car c’est TRISTE. Avec Stephen King on est jamais dans un schéma de ce genre, les personnages sont toujours très dignes et forts, si on réalise que le destin des personnages est tragique et que ça fait sortir la larmichette, c’est d’une façon totalement naturelle.

C’est la fin qui m’a fait aimer le livre, je l’ai trouvé tellement émouvante, ça m’arrive vraiment rarement, d’éprouver une empathie pour les personnages et ici, très clairement j’ai adoré Scott ET Lisey. On est tellement, mais tellement, derrière eux, à serrer les fesses en croisant les doigts pour que la fin se passe bien, ou pas trop mal.

Pour finir, j’ai plutôt bien aimé Histoire de Lisey, mais c’est quand même une lecture laborieuse, mais quand même passionnante !

Les citations d’Histoire de Lisey

✧✧ Comme Scott l’avait observé en mainte occasion, Lisey possédait ce qui est certainement un des talents humains les plus rares : elle s’occupait de ses oignons et ne s’en faisait pas trop si les autres ne s’occupait pas exclusivement des leurs.

✧✧ Petite Lisey vivait seule dans une maison beaucoup trop grande pour elle et écrivait des listes de course, pas des romans.

✧✧ Elle se souvenait de Scott disant qu’on devrait pas autoriser les gens à vivre dans des maisons avec plus de deux cabinets où chier, ça leur donnait la folie des grandeurs.

✧✧ L’esprit harassé est la proie la plus facile pour l’obsession.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s