[Chronique] Rage de Richard Bachman

69864334_10220197938921904_6197214839748689920_n

Nombre de tomes : /
Genre : Horreur
Edition : France Loisirs
Date de sortie : 1991
Edition : Semi-souple
Pages :  244 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Charles Decker est, en apparence, un petit lycéen américain bien tranquille. Mais, entre un père violent qu’il déteste et une mère fragile, il rage a froid. Un jour, cette rage éclate et il abat, d’un coup de revolver, sa prof de maths. Puis, il s’empare du pouvoir, autrement dit, il prend sa classe en otage. Il va alors contraindre ces condisciples a se livrer a un déballage furieux, a se débarrasser de toutes les haines accumules en secret : contre les parents, la société corrompue, l’école pourrie, la lâcheté et l’incompréhension des adultes.

Que peut-il bien se passer dans la tête de quelqu’un qui tue ? Qui retient d’autres personnes en otage ? En 244 pages on a donc cette réponse et de comment ça se passe.

Petite précision cependant Stephen King (qui écrit aussi sous le pseudonyme de Richard Bachman) a décidé d’arrêter la diffusion de son livre Rage en 1999 suite aux trop nombreuses fusillades survenues dans des lycées ou le roman est impliqué d’une manière ou d’une autre. Pour plus d’informations cliquer sur le lien wikipedia ICI.
Si vous avez le roman en votre possession celui-ci est donc rare et je vous conseille de le garder bien précieusement !

C’est donc un huit clos intéressant entre des élèves et un élève qui décide de tirer sur deux profs un matin. J’ai bien aimé qu’on puisse avoir des flashback explicatifs du narrateur pour savoir d’où provient son mal être. C’était instructif et concrètement je ne suis pas étonnée du tournant que prend la vie de Charles Decker, même si ce n’est pas une excuse en soi.

Ce que j’aime beaucoup avec Stephen King c’est qu’il n’hésite pas à aborder les sujets qui fâchent. Sans pour autant porter un regard moralisateur sur les personnages qu’ils créent. Il nous laisse libre de choisir ce qui à nos yeux est bien et ce qui ne l’est pas.

Et justement dans Rage, même si Charlie, est clairement dérangé et a commis des atrocités, je n’arrive pas à lui en vouloir, ni à me dire que c’est un personnage qui mérite de brûler en enfer. Stephen King arrive à nous transmettre cette sensibilité et cette humanité qu’ont les personnages bien qu’ils agissent mal.

Le seul petit point noir c’est sans doute l’attitude des élèves otages de Charlie, je pense que tous auraient dû ressentir plus de peur ou de colère. Alors qu’on aurait presque pensé qu’ils étaient tranquillement entre eux à se partager des anecdotes. Alors que rappelons le Charlie avait une arme à feu chargée !!

Les citations de Rage

 Dans les bahuts, les toilettes, c’est toujours pareil, on dirait un 747 en train de décoller. J’ai toujours eu horreur de tirer sur cette maudite poignée. On entend sûrement tout dans la classe d’à côté, et tout le monde pense : Encore un chargement qui s’en va.

▲▲ C’était une très belle journée. J’avais quatre ans. C’était une journée d’octobre absolument splendide pour casser les vitres.

 

11 réflexions sur “[Chronique] Rage de Richard Bachman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s