[Chronique] 2048 tome 2 : Apokálupsis de Lionel Cruzille

Nombre de tomes : 3
Genre : 
Dystopie, Fantastique
Edition :
L’alchimiste
Date de sortie :  3 décembre 2018
Edition : ebook
Pages :  157 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus

Ma chronique du Tome 1 : ICI
L’interview de Lionel Cruzille en tant qu’éditeur : ICI

2026, la planète fait face à une pandémie d’une virulence et d’une puissance inégalée. Engagé par la Maison-Blanche, Garry Johnson cherche frénétiquement une solution pour endiguer la vague mortelle qui menace bientôt d’emporter l’humanité entière.

2048, une femme se trouve mêlée bien malgré elle aux Hors-Réseau. Elle fait la connaissance de Will et de Datu. Prise dans un engrenage fou, elle va découvrir tout un monde inconnu. De découvertes en cavalcades, elle sera bientôt mise face à une menace bien plus grande que sa rencontre avec l’underground résistant de Newropa.

Dans ce tome 2 de 2048, Lionel Cruzille signe un thriller futuriste qui nous plonge dans deux directions différentes : une nouvelle course poursuite dans un présent chaotique et dangereux et un passé dans lequel celui-ci prend racine. Comment les Hommes en sont venus à ne connaître que la PIGAG ? Qui sont les Hors-Réseau ? Qu’était Newropa avant la Croisade Blanche ? Pouvait-on éviter la catastrophe sans faire pire encore ?

     △ △ △ △ △

Un immense merci à l’auteur Lionel Cruzille pour m’avoir proposé de lire sa saga 2048, ainsi que qu’aux éditions L’alchimiste !

Je persévère à vous conseiller si vous débutez en dystopies, ou à proposer à des adolescents. La saga permet de relativiser sur notre société, de faire la distinction des comportements toxiques, … ect.

Pour commencer, ce nouveau tome de 2048 répond aux réponses que je me posais à la fin du Tome 1, et j’avoue ne pas avoir été très satisfaite par la découverte de cette jeune femme qui fait la connaissance de  Will et Datu … Bon cela dit ça permet à l’histoire de faire son bonhomme de chemin.

J’ai en tout cas beaucoup aimé la partie flashback qui se passe en 2026, où Garry Johnson cherche un moyen pour contrer l’épidémie qui touche la planète. Et je me dis que c’est exactement comme ça que ça pourrait se passer et s’en est effrayant …

Cependant, j’ai trouvé que le côté dystopie était trop survolée et que le côté spirituel prenait toute la place dans le récit… C’est-à-dire qu’il y a une grosse réflexion sur la société d’avant (C’est-à-dire la nôtre) et sur celle de nos personnages. Chaque personnage principal (Donc Garry et Malaya) va donc faire une petite introspection et analyser l’univers dans lequel il évolue, pour nous montrer que c’est une société toxique. Et j’ai trouvé que ça prenait trop le pas sur l’histoire.

Une autre petite chose qui ma dérangé, c’est l’explication de la découverte du personnage de Malaya. Alors, pour rappel nous laissons Miya dans le Tome 1 qui tente de sauver la population et nous reprenons donc au début du tome 2 là où s’arrête le Tome 1 mais avec un personnage différent (Vous saurez pourquoi en lisant le T1 si ce n’est pas déjà fait 😉 ).
Et c’est ce « remplacement » qui m’a un peu dérangé et l’explication de l’arrivée de celle-ci.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s