Interview de Christophe Martinolli pour la sortie d’Après l’effondrement

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, un jour particulier puisque je vous propose une interview de l’auteur Christophe Martinolli qui a accepté avec enthousiasme de répondre à mes questions suite à ma lecture d’Après l’effondrement: Dernier départ en avant première (Merci à lui de m’avoir fait l’honneur de me confier la lecture de celui-ci). En effet le nouveau roman de l’auteur sort le 1er Février et vous pouvez lire ma chronique ICI.

19989248_475414099465896_7688837229809677107_n

  • Pouvez-vous parler de votre roman d’Après l’effondrement : Dernier Départ ?

Il s’agit de ma deuxième oeuvre littéraire (je considère la trilogie CORPS d’ETAT comme la première). Cela fait longtemps que j’avais envie d’écrire de la pure science-fiction, mais sans trouver le bon sujet. L’idée est venue un jour où j’ai vu Aelys renoncer à ce dont tout le monde pourrait rêver dans ces circonstances : la promesse de survivre dans les meilleures conditions sur une autre planète alors que la Terre est condamnée. Le projet est né de cette idée puissante. Ce renoncement qui nous transforme en êtres libres, et qui fait d’elle une héroïne au sens le plus noble : elle va se battre pour une cause qui la dépasse. Seulement je voulais aussi m’échapper des codes classiques et proposer une histoire familiale, où ce choix risque de faire exploser cette cellule qui est à la base de notre humanité.

  • Si j’ai bien compris il a été écrit à 4 mains avec Thomas Martinetti, pouvez-vous nous en dire plus ?

Thomas est arrivé en cours de route, et nous avons fait un bout du chemin ensemble. Il a développé avec moi cette histoire, et les personnages pour l’incarner. A la base, ce projet était destiné à la bande dessinée, mais il a été refusé. Nous avons repris nos droits, et j’ai demandé à Thomas si je pouvais continuer de le développer seul, pour en faire un roman. J’avais déjà de très nombreuses lectrices et lecteurs qui avaient énormément apprécié CORPS d’ÉTAT et je voulais leur proposer cette nouvelle histoire. Je me suis donc remis au travail, seul cette fois mais toujours avec l’oeil bienveillant et critique de mon ami. Je l’ai évidemment crédité car sans lui, cette histoire n’existerait pas sous cette forme-là.

*Pour vous procurer un exemplaire cliquer sur l’image ci-dessus
  • Qu’est-ce qui a inspiré ce roman ? 

Tout comme CORPS d’ETAT c’est l’actualité qui m’a inspiré, et j’aime me projeter dans des futurs dystopiques où tout part en vrille ! Nous vivons une époque où il est impossible de nier le dérèglement climatique qui est à l’origine de nombreux autres dérèglements (dans CORPS d’ETAT le climat déréglait la démocratie au point d’instaurer une dictature en France). Dans APRÈS L’EFFONDREMENT, les dernières ressources sont accaparées par une élite qui les collecte pour pouvoir quitter la Terre définitivement. Je questionne les inégalités qui fracassent notre équilibre mondial, un mal qui pourrait nous pousser à prendre des décisions radicales comme dans le roman….

  • Une suite est-elle en préparation, et si oui pour quelle date ?

Je vous rassure, oui, il y aura une suite et beaucoup d’éléments que je ne peux pas révéler ici sont déjà posés dans le roman, qui est une aventure à part entière et qui est bouclée. Une seconde lecture, en fonction de la fin pourra apporter des indices qui n’ont pas été vus une première fois… je préfère que mes lectrices et lecteurs le découvrent par eux-mêmes, leur satisfaction n’en sera que plus grande et leurs recherches récompensées !

  • La fin d’un monde que l’on connaît est récurrent dans vos livres, pouvez-vous nous en dire plus (Fin de la démocratie dans Corps d’état et Fin du monde dans Après l’effondrement) ?

Les oeuvres de fin du monde, ou celles qui questionnent plus globalement la mort des civilisations sont  un thème majeur de l’humanité. C’est fascinant ! L’un des premiers récits est Le Déluge dont je crois qu’il s’agit d’une compilation de récits plus anciens, transmis oralement puis retranscris ensuite quand l’écriture a été découverte (ou redécouverte !). Envisager la fin du monde telle que nous la connaissons nous pousse à nous questionner sur le sens de la vie, sur l’essentiel : dans APRÈS L’EFFONDREMENT, l’essentiel est la cellule familiale, qu’il faut protéger coûte que coûte.

  • Que feriez-vous si vous vous retrouviez dans le monde que vous avez créer dans votre dernier roman ? Seriez-vous parmi les élites ou parmi ceux qui vont rester sur terre ?

Ce roman m’a habité pendant des mois, et je vous jure que je suis heureux d’enfin m’en délivrer pour le partager avec vous. Imaginer leur vie dans ce monde effondré qui est promis à la destruction par la collision d’une comète me touche profondément. J’ai beaucoup d’empathie pour mes personnages, et franchement je ne sais pas dans quel camp je serais. C’est justement toute la question du livre : est vous, vous seriez dans quel camp ?

Pour suivre l’auteur sur les réseaux sociaux c’est par là :

Twitter : https://twitter.com/Martinolli
Site : http://christophemartinolli.blogspot.com
Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/c/ChristopheMartinolli
Page facebook : https://www.facebook.com/ChristopheMartinolli

Publicités

6 réflexions sur “Interview de Christophe Martinolli pour la sortie d’Après l’effondrement

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s