Bookhaul de novembre 2018

Hello, Hello,

On se retrouve pour le bookhaul du mois !!! Et encore une fois je me retrouve avec plus de livres que je peux en lire et j’entasse … lol

45133889_10217745965784108_7548902105054969856_n

L’été où je t’ai retrouvé – Dispo ICI

Belly avait l’habitude de compter fébrilement les jours avant ses retrouvailles avec Conrad et Jeremiah, dans la maison de la plage. Mais… rien n’est plus comme avant. Conrad s’est renfermé sur lui-même et il ignore Belly qu’il a pourtant aimé l’été passé. Quand Jeremiah appelle la jeune fille à l’aide car Conrad a disparu, elle décide de tout faire pour retrouver celui qui fut son premier amour… Belly et Jeremiah prennent la route vers le seul endroit où Conrad a pu se réfugier : la maison de la plage…

 

Ambitions – Dispo ICI

A la tête de l’une des plus grosses entreprises des Etats-Unis, Fiona Carson ne devrait plus avoir à prouver ses compétences de dirigeante : diplômée de Harvard et stratège hors-pair, chacune de ses décisions est savamment pesée, chaque risque évalué. Pourtant, certaines personnes continuent à penser qu’elle n’est pas à sa place et, pour survivre dans ce monde d’hommes, Fiona, mère célibataire dévouée, a dû laisser sa vie personnelle de côté. Marshall Weston est aussi un patron remarquable, à la vie exemplaire. Sa femme, Liz, a abandonné sa carrière pour élever leurs enfants. Mais elle est loin de se douter que son mari, aveuglé par sa soif de pouvoir et de conquête, joue au quotidien avec le danger et menace d’éclabousser sa société par un énorme scandale. Le moment est venu pour chacun de faire un choix décisif ; que seront-ils prêts à sacrifier pour cela ?

 

Chroniques des vampires T2 : Lestat le vampire – Dispo ICI

Un vampire libertin et impie qui ne croit ni à Dieu ni au diable ? Lestat de Lioncourt, benjamin d’une famille de hobereaux auvergnats minés, a été vampirisé dans sa vingtième année par un démon.
Deux siècles plus tard, en Californie, attiré des profondeurs de la terre par le climat dionysiaque qui règne dans le monde, il lance un défi aux puissances des ténèbres en jouant une musique à réveiller les morts… Avec Lestat le vampire, Anne Rice a créé une créature unique et a révolutionné la littérature fantastique. Du San Francisco d’aujourd’hui à la Bretagne druidique en passant par la Venise du XVe siècle et le Paris prérévolutionnaire, un roman admirable et vertigineux, au c?ur d’un univers fascinant de sensualité et d’angoisse, peuplé d’êtres mi-anges mi-démons qui nous ressemblent comme des frères…

 

Running man – Dispo ICI

Ben Richards vit dans un futur proche, en Amérique. Une Amérique contrôlée par The Network. L’opinion publique est forgée par Free-Vee, une télévision obligatoire dans tous les foyers. Les pauvres n’ont aucun espoir, n’auront jamais de travail décent, de conditions de vie décentes, de mort décente. A moins qu’ils ne participent aux jeux. Afin de soigner sa fille et de sauver sa femme de la prostitution, Ben Richards est volontaire pour les jeux et il est sélectionné pour le jeu ultime : le Running Man. L’objectif du jeu : survivre aussi longtemps que possible. Il doit se filmer 2 fois par jour pour prouver qu’il est encore en vie et aussi pour faire monter l’audimat. S’il survit 1 mois, il a gagné. Sinon, la personne qui le tue reçoit un prix du Network.

45635509_10217810478956897_7888140526426259456_n

Le clandestin – Dispo ICI

Lobbyiste sans foi ni loi, Joel Backman a été condamné à vingt ans de prison pour avoir vendu à une puissance étrangère un superlogiciel capable de contrôler un ensemble de satellites espions. Six ans plus tard, à sa grande surprise, il est gracié par le président des Etats-Unis sortant et exfiltré dans une
jolie ville d’Italie. Sous une nouvelle identité, le Clandestin découvre l’art subtil d’être heureux. Il est libre… mais transformé en appât. Car, si la CIA a
obtenu sa grâce, c’est pour mieux savoir qui va le tuer : les Israéliens ? les Saoudiens ? les Chinois ? La chasse à l’Homme a commencé…

 

L’enfant du Titanic – Dispo ICI 

15 avril 1912. Dans l’horreur du naufrage, deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n’avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu’elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience…

46895024_10217947615665229_6895468946032427008_n

Les archives de l’insolite – Dispo ICI

– Des histoires humaines, simplement humaines pour d’ex- ceptionnels destins.
– Dans la lignée des Archives de l’Étrange du même auteur.
Chaque jour, les journaux regorgent d’histoires concernant les êtres que nous sommes. Elles sont, a priori, anodines mais elles recèlent, en elles-mêmes, les aléas de nos propres existences. Elles paraissent ordinaires et pourtant, par on ne sait quelle volonté d’un mystérieux et puissant maître du destin, elles basculent souvent dans l’extraordinaire. Ces faits divers, puisqu’il s’agit de cela, expriment, selon le poète Charles Baudelaire, « l’absurde qui s’installe dans l’intelligence pour la gouverner avec une épouvantable logique ». Et puis, il y a la réalité : ils relatent tous la magie des exceptions de la vie ! Dramatiques, tragiques, burlesques, étonnantes, magnifiques et poétiques, ces contingences offrent à celui et à celle qui sait s’émerveiller des choses de la vie l’occasion de méditer sur la fragile condition humaine. Dans son étude sur le fait divers (Essais critiques) le philosophe et sémiologue Roland Barthes démontre que celui-ci, « en dépit de son aspect futile et souvent extravagant, porte sur des problèmes fondamentaux, permanents et universels : la vie, la mort, l’amour, la haine (…) la destinée. » C’est dire si ce genre d’information que Barthes qualifie « d’immanente » s’apparente, à la nouvelle et au conte. Ainsi, dans ces Archives de l’insolite, Éric Yung a puisé l’inspiration dans des centaines d’articles de la presse nationale et régionale et, par la force du récit, les présente sous forme de chroniques dont les sujets dépassent l’entendement. Certaines d’entre-elles paraissent même incroyables. Pourtant, toutes ces histoires sont vraies.

Et enfin c’est pas tout à fait un livre mais on y découvre quand de nombreuses photos, et détails intéressants. Il existe l’Almanach de votre région mais aussi avec des thématique spécifique. Et je trouve ça vraiment sympa pour offrir par exemple :p

L’almanach 2019 Loire-Forez – Dispo ICI

Le printemps offre généreusement ses sourires, aux rafales hargneuses succèdent la brise légère. Alors s’offrent à vous, encore tapies sous un coussin de mousse douce, violettes, pâquerettes, pervenches, primevères… exhalant dans l’air leurs délicates senteurs. Les campagnes revivent, les terrasses des cafés aussi… Les portes s’ouvrent, les cours aussi… Les jupes raccourcissent, les genoux se dévoilent…

Puis c’est l’azur ensoleillé de l’été quelquefois parsemé de nuages et de brumes. Il porte en lui les promesses d’une chaleur bénéfique, de farniente, de vacances, d’horizons nouveaux. Abordez des villages situés au bout, tout au bout des chemins ombragés de tilleuls, serpentant sur une colline ou longeant une petite rivière.

Une journée d’automne, c’est la lumière si particulière qui joue avec les bruns, les jaunes des feuilles et des fougères et les mauves des bruyères. C’est cette odeur si particulière de bois mort humide et d’herbe mouillée. C’est aussi ce cri si prenant d’un cerf en rut… Vous entrerez dans ces magnifiques forêts ou dans un chemin de campagne pour faire une cueillette de fruits ou de baies sauvages, pour une recherche de cèpes tête noire, de girolles orangées, d’amanites des césars, de pieds de moutons, de trompettes de la mort… et de châtaignes.

Souvenez-vous, la douceur persistante du temps avait provoqué des bouleversements dans l’éveil de la nature. C’est ainsi que nous avions cueilli des jonquilles épanouies, fin janvier ! Les pommiers du Japon avaient mêlé leurs fleurs rouges au jaune des forsythias. Les jardiniers s’étaient plaints du manque de gelées, très utiles pour tuer « la vermine «, jamais inquiétée par le froid.

Au fil des quatre saisons parcourez cet almanach pour votre plaisir. On y parle de pluie, on y parle de beau temps. On y retrouve cette nostalgie positive qui se dégage des récits, des contes, des légendes, des histoires, des personnages, des recettes… L’âme du terroir en quelque sorte !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s