[Chronique] Mauvais genre d’Isabelle Villain

 

Nombre de tomes : /
Genre : Thriller
Edition : Taurnada
Date de sortie : 15 novembre 2018
Edition : ebook
Pages :  220 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer ICI

Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups. Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

◄►◄►◄►

Encore une fois je remercie la maison d’édition Taurnada qui m’a proposé de lire le manuscrit d’Isabelle Villain. Un thriller qui m’a l’air passionnant !

◄►◄►◄►

Attention à ceux qui sont un peu sensible, certaines scènes sont difficiles à lire je trouve, l’autrice image bien les scènes de violences.

Il est intéressant de suivre l’enquête des policiers, au sein de la brigade tu 36 quai des orfèvres. Contrairement à certains thrillers, on a vraiment l’impression d’être dans l’équipe d’enquêteurs, je ne saurais dire pourquoi d’ailleurs. Une femme commandant au sein de la police en plus, j’apprécie d’autant plus !

Seulement voilà il y a plusieurs mystères et plusieurs enquêtes et par conséquent j’avoue que parfois j’étais un peu perdue. Notamment en ce qui concerne les lettres que reçoit Rebecca de Lost, j’en suis d’ailleurs à me poser une question concernant ces lettres et si vous l’avez lu n’hésitez pas à venir en discuter avec moi !!

J’ai également beaucoup aimé le tueur en série qu’a créer Isabelle Villain, assez singulier, complètement fou et que l’on ne souhaite absolument pas croiser dans la vraie vie, c’est certain. Se mettre dans la peau d’un personnage doit être compliqué, mais se plonger dans la psyché d’un être mentalement instable et le faire avec talent : bravo !

L’histoire du petit Hugo m’a aussi fait beaucoup de peine et c’est malheureusement le quotidien de trop de personne de nos jours… J’avais deviné pratiquement dès les premières pages ce qu’il allait advenir et ça ne m’a pas empêché d’apprécier la suite des événements.

Il ne m’a pas été indiqué dans le communiqué de presse, que Mauvais genre était un premier tome de saga ou série, mais je vois bien une suite se profiler à l’horizon !

Les citations de Mauvais genre

✦ On ne s’habitue jamais à la découverte d’un corps, et la nuit en accentue toujours le côté tragique et angoissant.

Enfin je vous laisse la bande annonce du livre ci-dessous, pour achever de vous convaincre un peu plus de lire le roman.

Publicités

3 réflexions sur “[Chronique] Mauvais genre d’Isabelle Villain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s