[Chronique] Jack l’éventreur : Affaire classée par Patricia Cornwell

Nombre de tomes : /
Genre : Enquête, biographie
Edition : Editions des Deux Terres
Date de sortie : 2003
Edition : paperback
Pages : 458 pages
Où le trouver : Cliquer ICI
Ma note : ★★★★★

Entre les mois d’août et novembre 1888, au moins sept femmes furent assassinées à Londres dans le quartier de Whitechapel. La nature effroyable de ces meurtres provoqua la panique et la terreur dans l’East End, et donna naissance au surnom qui allait devenir synonyme de serial Biller Jack l’Eventreur. Pendant cent quinze ans, ces meurtres ont constitué une des plus grandes énigmes criminelles du monde. C’est lors d’une visite à Scotland Yard, en mai 2001, que Patricia Cornwell s’est intéressée à  » l’affaire  » Jack l’Éventreur et à la personnalité ambiguë et inquiétante de Walter Sickert, un peintre impressionniste britannique célèbre à la fin du XIXe siècle. Très vite, elle a eu l’intime conviction que Sickert et l’Eventreur ne faisaient qu’un. Après avoir mis en piste les plus fins enquêteurs et experts en médecine légale, l’auteur nous livre les résultats de son enquête et, comme un véritable témoin à charge, présente ses preuves. Grâce à sa connaissance des enquêtes criminelles, à l’étendue de sa documentation et à ses talents de romancière, Patricia Cornwell reconstitue l’arrière-plan de cette sinistre affaire l’Angleterre à l’époque victorienne. Patricia Cornwell réussit un véritable thriller, avec une parfaite maîtrise et une conviction sans faille

41917850_10217423385039791_6635121068069617664_n

Je tiens avant tout à préciser que ce livre n’est pas un roman, mais bien une enquête sur qui est Jack L’éventreur, une sorte de biographie sur le tueur.

Quand j’ai commencé le livre après avoir posté une photo sur Instagram j’ai eu énormément de personnes me disant qu’ils avaient abandonnés le livre et en me demandant ce que j’en pensais et si ça valait le coup qu’il soit repris.

Et personnellement je ne vois pas où est le problème avec ce livre … D’accord Patricia Cornwell prend vraiment le cas de Walter Sickert en ne se focalisant que sur lui durant l’enquête, au lieu d’avoir plusieurs suspects, c’est peut-être pour ça que les gens ne l’ont aimé … Il y a eu quelque jugement sur des personnes que l’on croise au cours de l’enquête et sur Walter Sickert lui même, …ect Mais c’est un jugement de valeur qu’on a toutes et tous quand on lit, on se dit poussah c’est degueulasse, … ect En ce point c’est vrai que l’autrice n’axe pas son enquête d’un point de vue neutre, est-ce bien grave ? On est toutes et tous capable de se faire un avis personnel même en lisant l’avis d’une autre personne, non ?

Je ne connaissais presque rien de la légende de Jack l’éventreur avant ce livre, je savais qu’il avait tué des prostituées dans le Londres victorien et c’est tout.

Du coup j’ai appris à connaître un peu plus la nature des meurtres qui s’étendent à plus que des prostituées et je pensais qu’on parlait de 6-8 personnes, hors l’homme a fait un véritable carnage sans être attrapé.

Jack The Ripper a aussi envoyé non pas 4-5 lettres, mais des centaines, tantôt mal écrit, tantôt dans un anglais sans fautes.

On apprends également les techniques qu’il a pu utiliser pour ne pas se faire prendre.

La méthode d’enquête de l’époque est comparé, à méthode d’enquête moderne dans une situation similaire et on se rend qu’il y a eu un progrès phénomène en l’espace d’à peine cent ans. Grâce à la découverte de l’ADN, de l’informatique, de la photo, …ect

Bref j’ai aimé ce livre, libre à vous de vous en faire votre propre opinion.

Je vous laisse l’interview qu’avait donné Cornwell à l’époque pour présenté son livre à ABC, c’est une interview assez longue (30 minutes) et en anglais uniquement.

Les citations Jack l’éventreur : Affaire classée

Les membres du clergé réclamaient plus de surveillance policière, un meilleur éclairage, et ils exigeaient que tous les abattoirs soient transportés en dehors de Whitechapel, car la violence infligée aux animaux et tout ce sang dans les rues exerçaient une mauvaise influence sur « l’imagination des ignorants ».

Publicités

6 réflexions sur “[Chronique] Jack l’éventreur : Affaire classée par Patricia Cornwell

      1. Après je pense en effet que le côté « à charge » sur un suspect peut jouer car on nous présente depuis tellement longtemps l’énigme avec plusieurs coupables potentiels. Mais elle a le mérite d’exploiter une piste dans sa globalité .. enfin de ce que je comprends à travers ton avis 🙂 bref à lire donc !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s