[Chronique] Poppy Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella

 

Nombre de tomes : /
Genre : Chick-Lit
Edition : Belfond
Date de sortie : 2013
Edition : paperback
Pages :  421 pages
Ma Note : ★★★★
Où le trouver : Cliquez ICI

En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

 

Capture d_écran 2018-09-03 à 12.57.50

Sans être le livre du mois, je voulais un livre pour me détendre après le gros pavé qu’est IT de Stephen King. Et Poppy Wyatt a relevé le défi haut la main. C’est une histoire fraîche et légère que j’ai su apprécier à la fin de l’été alors qu’on entrait tout juste dans le mois de septembre. J’ai donc pu prolonger les vacances encore un peu.

Le personnage de Poppy bien étant une kinésithérapeute (on peut penser qu’elle est intelligente) n’a pas une once de jugeote, enchaîne les gaffes de lycéenne,et ce qu’il lui arrive est en même temps assez hors norme, perdre une bague de fiançailles, perdre son téléphone et puis trouver un autre téléphone dans une poubelle ? Est-ce que ça ne fait pas un peu trop ? Et bien il semblerait que non puisque les énormités de ce genre vont s’enchaîner plus vite que de raisons et le pire est qu’on adore ça, on ne peut s’empêcher de tourner les pages, encore et encore !

Une belle famille plus qu’étrange à ce coltiner, un fiancé très étrange lui aussi, un nouveau venu dans la vie de Poppy va faire basculer cette vie un peu étrange dans une frénésie de SMS et de mails, car Poppy non contente d’organiser son mariage, chercher sa bague, continuer à travailler, elle est donc l’assistante non officielle d’un homme très sérieux et pas très rigolo et bien elle arrive à concilier toutes ses tâches d’une main de maître tandis que nous pauvres mortels avons bien du mal à surmonter la tâche difficile de choisir entre confiture ou Nutella le matin, bref chapeau Poppy tu n’es pas crédible pour deux sous, mais on ne t’en veux pas !

Les citations de Poppy Wyatt est un sacré numéro

 Évidemment, Poirot n’avait sans doute pas descendu trois coupes de champagne rosé et un mojito avant de résoudre le mystère de l’Orient-Express.

Bien sûr, je ne connais personne, alors je me contente de regarder. Si quelqu’un s’avance vers moi, je mon téléphone pour vérifier mes messages et il s’éloigne.
C’est ça qui est génial avec un mobile : il vous sert de compagnon.

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] Poppy Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s