[Chronique] Le crépuscule des ronces de Michel Philippo

Nombre de tomes : /
Genre : Contemporain
Edition : Marivole
Date de sortie : 16 août2018
Edition : ebook
Pages :  105 pages
Ma Note : ★★★★★
Où le trouver : Cliquer sur l’image ci-dessus

Deux couples, deux histoires parallèles qui disent les trahisons, les échecs et les fêlures de nos vies ordinaires ; deux récits qui s’imbriquent et se superposent, témoignant par cette architecture de la tragique complexité des rapports humains. Lorsque l’illusion des amours éternelles se fracasse au mur du quotidien, lorsque les ruptures sont consommées sans retour, lorsque la défaite des corps vaincus ne peut plus être ignorée, peut-être reste-t-il alors le socle inébranlable de l’amitié que partagent Fãnch et Mike, unis par leur soif de poésie et par le même regard désabusé et lucide porté sur le monde. Du Bruxelles de Tour et Taxi, au Lyon de la Croix Rousse, en passant par l’âpre beauté des Monts d’Arrée et des rivages d’Armor, c’est à la reconquête d’un impossible bonheur qu’ils vont se lancer, en cette ultime tentative d’échapper à l’absurdité de l’existence. La littérature, en dépit de tout, aura le dernier mot.

Un grand merci à la maison d’édition Marivole pour l’envoi surprise du roman « Le crépuscule des ronces ». J’ai pu sortir de ma zone de confort livresque pendant quelques pages.

Quand j’ai reçu le mail avec la précision suivante « écriture blanche » à propos du roman, je me suis demandée ce que cela pouvait être … Je ne suis pas grande lectrice depuis très longtemps du coup c’était un grand mystère que je me suis empressée d’aller vérifier sur google, en voici la définition.

L’écriture blanche est une forme de littérature minimaliste définie dans les années 1950 à la suite des travaux de Roland Barthes sur le Nouveau roman francophone, en particulier dans son ouvrage Le Degré zéro de l’écriture.

Michel Philippo confit que Le crépuscule des ronces renvoi  au roman Les ronces, paru en 1982 de l’auteur Jean-François Guilloux. Pour ma part je n’ai pas lu cet ouvrage, je ne pourrais donc vous décrire la relation envers celui-ci et je vous invite à le découvrir par vous-même si vous le souhaitez ^^ Et pour ceux qui ont lu ce récit n’hésitez pas à m’en dire plus en commentaire !

Le roman met en lumière Michel qui est un auteur en train d’écrire un livre et son meilleur ami Fañch, les deux sont malheureux en amour, à travers une sorte de « road trip » qui part de Bruxelles, Lyon et qui s’achève en Bretagne, on suit nos deux compères qui vont porter un regard sur la vie et sur le monde.

Je pense que titre est une bonne métaphore de la vie, Les ronces symbolisants les embûches que la vie peut mettre sur notre route. J’ai trouvé ça très beau. je n’ai en revanche pas compris pourquoi c’est un barbelé qu’on a sur la couverture, même si le principe est bel et bien le même ^^

En ce qui concerne ma lecture, j’ai trouvé le temps très long … Pourquoi ? Je ne sais pas exactement, peut-être le ton un peu mélancolique parfois, ou un peu trop contemporain à mon goût (ce n’est pas un de mes genres de prédilection). L’écriture de l’auteur est vraiment très belle pourtant, tout en poésie, sarcasme parfois, avec un regard pointu sur la société.

Les citations de Le crépuscule des ronces

 Une lave intense, humaine, qui s’écoule du quai et s’engloutir dans les béances de gueules ouvertes, au mitan des plate-formes grises, monstrueuses, assoiffées de chair et de sang.

Je bénis l’anglais qui ne m’associe pas à la troupe braillarde et râleuse des touristes Français.

Les liens officiels

Le site de l’auteur : https://www.michelphilippo.sitew.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s