[Chronique] Charley Davidson Tome 1 de Darynda Jones

Nombre de tomes : 11 + 2 Hors série
Genre : Romance, Urban-Fantasy, Bit-Lit
Edition : Milady
Date de sortie : 2012
Edition : eBook
Pages : 276 pages
Où le trouver : Cliquer sur la photo du livre
Ma note : ★★★★★

Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ».

Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats.

Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

J’ai décidé de lire ce bouquin, car dans le cadre du Challenge Mystère 2017 le thème du mois de Janvier est de Lire un livre dont le nom + prénom totalise 12 lettres et donc merci à Darynda Jones grâce à qui j’ai pu relever le défi !!

J’ai donc passé un excellent moment à lire les aventures de cette détective privée pas comme les autres, puisqu’en effet elle est également faucheuse.
Et en tant que faucheuse son job est de convaincre les morts de passé de l’autre côté.

Charley est piquante d’humour, on se laisse emporté dans son quotidien qui va à 100 à l’heure, entre les enquêtes, les morts et son sexy ténébreux qui hante ces rêves, on a du mal à reprendre son souffle.

Le point fort de la saga ? C’est clairement l’humour de Charley !! Elle a toujours un ou deux réparties à lancer à ses interlocuteurs et on s’en délecte !

Même si à travers se tome on découvre l’environnement de Charlotte Jean Davidson, il n’en est pas moins ultra mystérieux. En effet difficile de mettre des noms sur les choses surnaturelles qui l’entoure.

Citations de
Charley Davidson Tome 1  : Première tombe sur la droite

J’avais l’air effrayée ? Visiblement il fallait que je travaille mon regard qui tue.

L’éveil, c’est comme une route qui bifurque; le voyageur dont parle le proverbe doit choisir l’un ou l’autre embranchement. Malheureusement, le chemin qui mène à « Charley voit des gens qui sont morts » est bien plus accidenté et moins fréquenté que celui qui se termine par « Charley est cinglée »  Personne ne veut passer pour un idiot. 9 fois sur 10, cela suffit à empêcher les gens de croire.

-Mais tu es médium, pas vrai ?
-Mec, répondais-je en me penchant par-dessus mon bureau, je suis aussi médium qu’une carotte.
-Mais…
-Il n’y a pas de Mais !

Publicités

11 réflexions sur “[Chronique] Charley Davidson Tome 1 de Darynda Jones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s